​Deux premières médailles pour les tricolores

28 Mai 2016

 

Repêchages, demi-finales et premières finales sur le Rotsee, c’est ce qui attendait la flotte tricolore aujourd’hui à Lucerne, avec deux premières médailles pour le secteur poids léger.
 
L’après-midi a démarré avec les demi-finales du deux sans barreur féminin. Marie Le Nepvou et Noémie Kober couraient dans la première, avec contre elles les paires sud-africaine, américaine, britanniques et chinoise. C’est le premier bateau britannique qui a remporté la course, suivi par les Américaines et les Sud-Africaines. Les deux Françaises ont été dans la bagarre sur tout le premier 1 000 mais les trois bateaux de tête ont rapidement pris une avance irrattrapable, leur laissant la quatrième place. Elles courront la finale B demain à 9 h.
 
Premier repêchage de la journée pour les Français, celui du deux sans barreur. Les paires espagnole et australienne ont mené les débats, Germain Chardin et Dorian Mortelette conservant leur troisième place sur l’ensemble du parcours, mais seules les deux premières places étaient qualificatives pour la finale A. Finale B demain à 9 h 35. “On manque de spontanéité, commente Germain Chardin, on cherche et on ne trouve pas. La solution viendra de nous, il faut qu’on soit plus libérés”.
 
Venait ensuite le repêchage de Matthieu Androdias et Hugo Boucheron en deux de couple. Contre eux, de sérieux concurrents comme les Néo-Zélandais et les Lituaniens, médaillés de bronze à Brandenburg il y a trois semaines. Les tricolores ont conservé la deuxième place pendant le premier 1 000, avant de céder du terrain au bateau balte qui a ainsi remporté sa qualification, juste derrière le bateau kiwi. Rendez-vous en finale B pour Matthieu Androdias et Hugo Boucheron demain à 9 h 45.
 
Retour en demi-finale, avec Thibaut Verhoeven en skiff. En tête sur le premier 1 000, il a cédé du terrain à la concurrence, pour retomber en quatrième position à 500 mètres de la ligne d’arrivée et la franchir en cinquième position.
 
Demi-finale suivante, celle du deux de couple poids léger. Jérémie Azou et Pierre Houin avaient contre eux le duo sud-africain, champion du monde en 2014 à Amsterdam. Une course qui s’est disputée en bord à bord avec les bateaux sud-africain et américain, avant que les Français ne reprennent l’avantage après le passage du premier 1 000. Ils ont terminé avec une longueur d’avance et prennent le chemin de la finale A demain à 10 h 33. “Une course dans la droite lignée du double poids léger français, commente Jérémie Azou, on a respecté à la lettre les consigne en faisant le gros du travail dans le troisième 500”. Les Sud-Africains ont fait une demi-finale engagée, ils seront surveillés de près par les tricolores demain. “Jérémie a impulsé la série dans le troisième 500 et on a accéléré sur la fin pour être plus sûrs”, ajoute Pierre Houin.
 
Course suivante, le repêchage du quatre sans barreur poids léger. Un départ rapide pour Franck Solforosi, Thomas Baroukh, Thibault Colard et Guillaume Raineau, qui ont mené la course puis ont affronté en bord à bord les embarcations chinoise et néerlandaise en fin de parcours. Ils remportent le repêchage et prendront donc part à la finale A demain à 11 h 03. “On est partis fort comme à notre habitude, commente Franck Solforosi, on s’est focalisés sur le 1 000 du milieu pour partir devant, ne pas laisser remonter les autres”. Une stratégie qui a payé. “En 2015 on est médaillés mais cette année on n’a encore rien, ajoute Thibault Colard, tous les autres ont couru avant, les compteurs sont remis à zéro”
 
Première finale de la journée, celle du skiff poids léger. Le matin en demi-finale, Stany Delayre était parti fort, en tête jusqu’au premier 1 000 où il a cédé le leadership au Slovaque Lukas Babac, qui a remporté la course. C’est sur le file que le Bergeracois a terminé troisième, au terme d’une bagarre avec le Norvégien deuxième, et l’Américain finalement quatrième. En finale l’après-midi, c’est avec le bronze autour du cou que Stany Delayre est remonté dans sa coque après la cérémonie au ponton d’honneur. “Je suis venu là pour ça, j’ai fait une bonne course, je suis parti fort, et j’ai tenté, seul à la ligne d’eau 6. Il y avait du monde à côté, on a fait une belle arrivée au bord à bord”.
 
Venait ensuite le tour de la finale du deux sans barreur poids léger. Une course très serrée pour Augustin Mouterde et Alexis Guérinot qui ont oscillé entre plusieurs places, les Anglais donnant le ton et empochant logiquement l’or au bout du bassin. Mais les tricolores ont su batailler avec leurs autres concurrents du jour et terminer à la deuxième place. Une première fois à Lucerne pour Alexis Guérinot, emmené par son coéquipier de club lyonnais. “On a fait un bon départ, explique Augustin Mouterde, on part en tête, on a pu poser notre geste et dans le dernier 500 lâcher les chevaux”. Sur la berge, leur entraîneur Jérôme Déchamp les attendait avec impatience : “Cette médaille c’est aussi une fierté personnelle, je les suis avec confiance, je leur ai plusieurs fois assuré que ce qu’ils faisaient était bon, ce résultat a une saveur particulière pour moi”.
 
Patrick Ranvier est revenu sur les performances du secteur HTC de la journée, en particulier sur ceux du deux sans barreur et du deux de couple : “Ce sont des résultats que je redoutais par rapport à ce qu’on a déjà vu et qui demandent qu’on s’inquiète. Ils ne sont pas satisfaisants et ne sont pas ceux auxquels les meilleurs équipages français devraient prétendre”. Le directeur technique national doit réunir l’encadrement du secteur ce soir pour évoquer des solutions permettant d’améliorer la situation. “On ne peut pas juste constater que nos embarcations ne sont pas au niveau attendu, on ne va pas rester passifs”.
 
Demain ce sont trois finales A qui attendent encore le clan français : le deux de couple poids léger, le quatre sans barreur poids léger et le deux de couple féminin.
 
Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Nouvelle série noire à Rotterdam

Nouvelle série noire à Rotterdam

Lire l'article
La médaille française du week-end vient des poids légers

La médaille française du week-end vient des poids légers

Lire l'article
Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS