​Qui portera l’avenir de l’aviron français ?

2 Déc 2016

 

Avec quarante-cinq candidats pour occuper les vingt-huit postes au comité directeur de la Fédération française d’aviron, l’assemblée générale élective qui va se dérouler aujourd’hui à Nogent-sur-Marne promettent leur lot de rebondissements.
 
L’assemblée générale élective de la FFA va se tenir aujourd’hui, avec quelques mois d’avance sur le planning habituel. En cause, la réforme territoriale qui va imposer la fusion de plusieurs ligues pour coller au nouveau schéma des régions mis en place en début d’année. Si lors des dernières échéances électorales, le président sortant, Jean-Jacques Mulot, n’avait eu à enregistrer aucune concurrence pour son poste, le fauteuil présidentiel sera plus difficile à conserver qu’à l’accoutumée. En cause pour commencer, le nombre de candidats impressionnant pour siéger au comité directeur : ils sont quarante-cinq à briguer une place ! De quoi diluer suffisamment les voix avec non seulement des personnalités déjà bien installées dans les instances, mais également de nouveaux noms, tout aussi connus : on peut citer pour l’exemple la rameuse de l’ENO Creil Edwige Alfred ou le Toulousain Cédric Berrest. On trouve également les tout nouveaux présidents de ligues Stéphane Guérinot (Rhône-Alpes) ou Aude Lusetti (Languedoc-Roussillon). Mais, aux côtés de Jean-Jacques Mulot qui veut s’engager pour un nouveau mandat, deux autres candidats ont clairement affichés eux aussi vouloir s’asseoir dans le fauteuil de président de la FFA : Maxime Dalmon, ancien président de la ligue Languedoc-Roussilon et président de l’Aviron Sétois, et Christian Tellier, ancien président du SN Compiègne et actuel élu en charge des sports de la commune picarde.
Dans les trois projets avancés, un point commun, même si les méthodes divergent : se tourner vers la base, les clubs, pour leur apporter un soutien à la pérennisation de l’emploi, une plus grande communication avec les instances fédérales, une meilleure proximité avec la direction technique nationale…
Bref, si les programmes avancés sont mis en pratique, il y aura un grand gagnant : l’aviron. Mais quoiqu’il arrive, il y aura deux perdants dans l’élection. Médias Aviron sera sur place pour vous informer sur l’avancée des débats.

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Lire l'article
Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Lire l'article
Que se passe-t-il dans notre corps pendant une course d’aviron ?

Que se passe-t-il dans notre corps pendant une course d’aviron ?

Lire l'article
abonné

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS