​Sur la route de Rio : Cazaubon, étape obligatoire

1 Avr 2016

 

Qui montera sur le podium cette année à Cazaubon ? Demain vont débuter les championnats de France bateaux courts sur le lac de l’Uby à Cazaubon. Un rendez-vous avec un enjeu de taille cette année : des places à gagner dans les bateaux qui prendront part aux Jeux olympiques de Rio cet été.
 
Si l’on dit souvent que Lucerne est la Mecque de l’aviron mondial, Cazaubon et son lac de l’Uby sont sans aucun doute celle de l’aviron français : le plan d’eau accueille une nouvelle fois les championnats de France bateaux courts, ultime rendez-vous du chemin de sélection en équipe de France.
Cette année, cette fameuse sélection aura une saveur particulière, puisqu’elle signifiera pour les rameurs qui ambitionnent une coulisse dans les bateaux olympiques un ticket pour les JO de Rio. Enjeu identique pour le secteur handi avec deux coques qualifiées pour les Jeux paralympiques.
Du côté du secteur féminin, les favorites pour le titre en deux sans barreur sont Noémie Kober (Aviron grenoblois) et Marie Le Nepvou (CA Nantes), championnes de France en titre. Ce sont elles qui ont qualifié la coque lors des mondiaux d’Aiguebelette. A surveiller également dans la catégorie plusieurs autres paires, dont celle composée de Claire Chanut (AUN Lyon) et Camille Loisel (CNA Rouen). Chez les skiffeuses, on suivra bien entendu Hélène Lefebvre (Encou) et Elodie Ravera (CN Nice), qui postulent pour poursuivre l’aventure dans le deux de couple olympique, mais les autres “coupleuses” ont également une belle carte à jouer : celle de monter dans le quatre de couple qui sera présenté à la régate de qualification à Lucerne au mois de mai. Chez les poids légers, on attend une belle performance de Laura Tarantola (Aviron grenoblois), mais aussi de Marion Colard (AUN Lyon) et de Anna Piveteau-Hurtin (CA Nantes), toutes âgées de moins de 23 ans. De quoi envisager de belles embarcations pour les mondiaux de Rotterdam fin août.
Chez les hommes poids légers, plus question de qualifier des coques à Lucerne : les deux bateaux olympiques l’ont été à Aiguebelette. Du côté des deux sans barreur, la concurrence sera rude entre les deux paires favorites : Guillaume Raineau (CA Nantes) et Franck Solforosi (AUN Lyon) d’un côté, et Thomas Baroukh (CN Versailles) et Thibault Colard (Toulouse UC) de l’autre. Mais les jeunes Alexis Guérinot et Augustin Mouterde (AUN Lyon), suivis de près par Clément Gaime (ENA aix-les-Bains) et Ivan Bové (Meulan-les-Mureaux) vont tout faire pour les titiller. Chez les skiffeurs, l’affrontement va être serré : si le chef de file de la catégorie reste sans conteste Jérémie Azou (SN Avignon), il aura à ses trousses son coéquipier habituel Stany Delayre, avec qui il a remporté le titre mondial à Aiguebelette le 5 septembre 2015, mais aussi le vice-champion de France 2015, Pierre Houin (US Toul).
Chez les hommes toutes catégories les courses ont, aussi bien en deux sans barreur qu’en skiff, un double enjeu. Le premier est de remporter les places dans les coques déjà qualifiées (le deux de couple et le deux sans barreur), mais aussi de composer des équipages susceptibles de remporter les tickets restants pour le Brésil et qui seront à gagner à Lucerne ; la direction technique nationale envisage un quatre sans barreur, un skiff, le quatre de couple étant plus qu’incertain. Ainsi, en deux sans barreur, les leaders de la discipline Germain Chardin (CN Verdun) et Dorian Mortelette (CN Dieppe) auront affaire à une concurrence acharnée : Benoît Demey (CN Annecy) et Edouard Jonville (Aviron grenoblois), sans oublier d’autres paires composées cette saison et qui ont fait leurs preuves lors des étapes régionales : Julien Despres (Aviron bayonnais) et Benoît Brunet (Aviron boulonnais), Benjamin Lang (EN Bordeaux) et Mickaël Marteau (CN Nantes), mais aussi Valentin et Théophile Onfroy (CN Verdun). Chez les skiffeurs, Matthieu Androdias (Aviron bayonnais) compte bien remporter son quatrième fanion de champion de France d’affilée ; son coéquipier du deux de couple Hugo Boucheron (CA Lyon) va lui aussi défendre sa place dans le bateau olympique. Mais il faudra compter sur la concurrence de Cédric Berrest (Aviron toulousain) et de Thibaut Verhoeven (CN Verdun).
Le secteur handi ne sera pas en reste lors de ces championnats de France. On retrouvera ainsi les rameurs qui ont qualifié les embarcations paralympiques à Aiguebelette l’été dernier. Perle Bouge et Stéphane Tardieu devraient affirmer leur position de leaders ; Guillaume Lemire, Antoine Jesel, Anne-Laure Frappart et Guylaine Marchand seront également de la partie.
 
Du côté des juniors, les rameurs ayant fait l’objet de quotas par la DTN à l’occasion des championnats de zones ont confirmé leur valeur. Mais la victoire n’est réellement prononcée que lorsque la ligne d’arrivée est franchie.
Chez les filles, la paire composée par Adèle Brosse (SHA Le Havre) et Maya Cornut (CN Libourne) part favorite, mais les Nogentaises Louise Lepers et Pauline Lotti (Encou) ainsi que les Nordistes Violaine Aernoudts (Armentières CLL) et Julia Verhoeven (Gravelines USA) sont en embuscade. En skiff, Margaux Bailleul (SHA Le Havre) reste favorite pour le titre, qu’elle a gagné l’année dernière à 16 ans.
Chez les garçons, les Lorrains Etienne Juillet (CN Verdun) et Paul Tixier (AS Gérardmer), médaillés d’argent 2015, auront fort à faire face à la paire havraise de Teddy Chazaly et Thibaut Leduey. En skiff, Esteban Catoul (Sporting dunkerquois), champion 2015 en deux sans barreur, va affronter le vice-champion de France 2015 de la discipline Stanislas Desgrippes (Régates rémoises).
 
Rendez-vous à la digue ce vendredi 1er avril, dès 9 h, pour le début des parcours contre la montre.
 
Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Les masters au rendez-vous de Vichy

Les masters au rendez-vous de Vichy

Lire l'article
Poznan 2019 : une bérézina pour l’équipe de France

Poznan 2019 : une bérézina pour l’équipe de France

Lire l'article
Poznan 2019: L’équipe de France prend la foudre

Poznan 2019: L’équipe de France prend la foudre

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS