​Trakai 2017 : les pointus en repêchages

3 Août 2017

 

Les séries se sont achevées aujourd’hui à Trakai, avec une météo bien plus clémente pour les athlètes : bassin calme, température plus que raisonnable, loin de la chaleur écrasante de la veille. Si hier les trois bateaux tricolores qui couraient les leurs ont passé ce cap, les quatre engagés aujourd’hui vont devoir attendre les repêchages pour être fixés sur leur sort. 
 

Quatre sans barreur féminin : Julia Verhorven, Audrey Feutrie, Pauline Lotti et Pauline Rossignol sont parties au contact de leurs adversaires et ont passé le cap des premiers 500 à la deuxième place, sans toutefois pouvoir maintenir leurs concurrentes à distance et ont terminé finalement à la cinquième place. Ce sera repêchage pour elles demain matin.  
 
Deux sans barreur féminin : Coraline Cavanna et Eva Bastian étaient alignées contre de très sérieuses concurrentes, ne réalisant pas le même départ qu’elles. Elles ont finalement fini la course à la dernière place et prennent le chemin des repêchages demain matin.
 
Deux sans barreur masculin : dans la catégorie, il fallait obligatoirement remporter sa série pour accéder aux demi-finales. Téva Mellier et Téo Rayet n’ont rien pu faire face à une paire turque dominatrice et ont subi les attaques des Allemands, finissant à la troisième place. Ils passeront donc par les repêchages demain matin.
 
Quatre sans barreur masculin : même couperet que le deux sans barreur avec une seule place qualificative, remportée haut la main par le bateau roumain. Hugo Martinez, Arthur Loy, Romain Lerussi et Clément Gonzales étaient pourtant plutôt bien partis, mais ont bouclé leur parcours à la quatrième place. Repêchages également pour eux demain matin.
 
Une entrée en matière jugée correcte par Jérôme Déchamp, responsable du secteur Jeunes, pour les trois bateaux qui couraient hier. “On attendait toutefois une entrée dans la compétition plus agressive des doubles sur la phase de propulsion, explique-t-il. Mais ce sont des bateaux qui vont monter en puissance. Ils ont contrôlé leur éliminatoire, ils peuvent prendre un cran au niveau de l’agressivité et du rythme. Margaux a maîtrisé sa série, avec une bonne entame de parcours qui lui avait fait défaut lors de la finale des championnats d’Europe. Il lui en reste sous le pied, mais elle doit rester attentive aux fondamentaux du coup d’aviron, quand ses concurrentes seront davantage au contact”. Le constat n’est pas le même pour les bateaux de pointe, qui couraient ce matin. “Il faut qu’on revienne aux fondamentaux, on n’est pas sur l’appui, on propulse des pelles mal calées. Les bateaux sont à leur place. On aimerait les voir plus haut car ils ont bien travaillé, le groupe pointe présent ici n’a pas démérité, tous les athlètes ont été engagés dans la préparation”.
 
Au programme de la troisième journée des championnats, demain, quarts de finales pour les deux doubles et le skiff féminin, et repêchages pour les quatre bateaux de pointe.

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Nouvelle série noire à Rotterdam

Nouvelle série noire à Rotterdam

Lire l'article
La médaille française du week-end vient des poids légers

La médaille française du week-end vient des poids légers

Lire l'article
Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS