​Trois nouvelles médailles au compteur pour l’équipe de France

27 Août 2016

 

C’est un sans-faute pour l’équipe de France ce matin, lors des finales des embarcations non-olympiques : trois bateaux en finales A, trois médailles, dont deux en or.
 
Guylaine Marchand et Fabien Saint-Lannes avaient plus que dominé leur course d’attribution des couloirs dimanche dernier. Ils ont fait de même aujourd’hui, prenant d’entrée de jeu le commandement de la course, pour ne jamais se le faire disputer, et pour cause, leurs poursuivants étaient sur la ligne d’arrivée à 28 et 49 secondes derrière eux. “On n’a pas regardé nos adversaires, note Fabien Saint-Lannes, on a fait cette course pour nous, en travaillant sur notre coup d’aviron”. Cette médaille d’or, ils la partagent avec l’ensemble de leurs coéquipiers de l’équipe de France handi-aviron : “C’est le résultat de trois ans de travail du groupe paralympique français, explique Guylaine Marchand, on s’est entraînés dans cette optique de performance, tout le groupe était dans cette aventure avec nous”. Une course sur 2 000 mètres, une nouveauté en handi-aviron. Les courses à Amsterdam étaient disputées sur 2 000 mètres, une nouveauté. Les deux Tricolores l’ont accueillie très facilement, le programme français d’entraînement correspondant aussi bien à l’ancienne qu’à la nouvelle distance.
 
Argent, bronze, et or !
 
Ils auront connu tous les métaux cette saison, mais elle s’achève sur le plus précieux. Augustin Mouterde et Alexis Guérinot ont offert au public une course qui restera dans les mémoires. Le finish était des plus forts, avec trois bateaux qui se sont disputés la première marche du podium. Mais ce sont les Français qui y sont montés. Ils n’étaient pas venus ici faire de la figuration, ils l’ont prouvé au terme d’un parcours relevé. “Enfin de l’or”, lançait Augustin Mouterde en arrivant près du public et de son entraîneur Bastien Tabourier, qui le connaît depuis longtemps. “Dans les derniers 250 mètres, on est repartis, on a ramé n’importe comment mais le résultat est là”. A ses côtés le jeune Alexis Guérinot, qui a appris auprès de son coéquipier de club. “Jérôme Déchamp aussi m’a fait confiance, remercie Alexis Guérinot, cela m’a beaucoup motivé et apporté techniquement, physiquement et mentalement”. Un bateau 100% lyonnais, les deux rameurs étant issus de l’Aviron union nautique de Lyon.
 
Le quatre de couple poids léger décroche l’argent
 
“On a eu un peu de doutes, mais on s’est vite remis dans les championnats, on a fait de bonnes sorties, on a retravaillé les bases pour reprendre confiance, on a fait de bons parcours”. François Teroin a ainsi décrit la semaine d’attente de cette finale que lui et ses coéquipiers ont vécue. “On avait perdu notre statut de favoris et les Grecs étaient devenus les hommes à abattre, ajoute Damien Piqueras, ça ne nous a pas fait de mal de faire un parcours supplémentaire”. Et ce sont eux qui sont venus à bout des Grecs, derrière des Allemands intouchables aujourd’hui. Après avoir connu l’or en 2015, sachnt qu’il ne leur serait plus possible de revenir sur le bateau d’outre-Rhin, François Teroin, Damien Piqueras, Maxime Demontfaucon et Morgan Maunoir se sont alors battus avec les Hellènes pour s’emparer de l’argent. Une médaille qu’ils ont célébrée avec leur ancien coéquipier, Pierre Houin, qui est venu à Rotterdam en rentrant de Rio.
Le deux barré (Benoît Brunet, Benoît Demey et Thibaut Hacot à la barre) courait sa finale B ; ils ont terminé à la troisième place.
 
Demi-finales juniors
 
Avant-dernier jour de compétition pour les juniors, l’heure des demi-finales avec un bilan en demi-teinte : on ne retrouvera demain que trois embarcations en finales A.
Le premier bateau français fut le quatre sans barreur de Rémi Crosbie, Gatien Didry, Guillaume Lescoulier et Tristan Lautrette. En terminant la course à la sixième place, ils achèveront ces mondiaux en finale B demain à 9 h 50.
Le quatre de couple a su prendre son parti durant sa demi-finale. Alexandre Cordonnier, Stanislas Desgrippes, Esteban Catoul et Paul-Antoine Ricard ont gardé la première position jusqu’au passage des 1 500 mètres, mais ils n’ont pas pu contrer les attaques des Américains et des Tchèques. Avec une troisième place, ils courront en finale A demain à 12 h 15. “Les conditions de vent étaient compliquées, précise Alexandre Cordonnier, c’est ceux qui feraient le moins de fautes qui passeraient”. “L’objectif était de partir fort, ajoute Stanislas Desgrippes, Polo nous a bien emmenés, ça nous a mis en confiance”. Une stratégie payante. “On était trois bateaux à se tirer la bourre, ajoute Esteban Catoul, on a été prétentieux”.
En deux sans barreur masculin, Etienne Juillet et Paul Tixier ont terminé sixièmes, ils seront au départ de la finale B à 9 h 45.
En deux de couple féminin, Loanne Guivarc’h et Claire Bové n’ont pas pu résister à la concurrence. Elles ont terminé à la cinquième place et courront la finale B demain à 10 h 05.
Dernière course de la journée, le skiff féminin. Margaux Bailleul a subi un fort vent contre dans un bassin qui se démontait progressivement, “des conditions horribles”. “L’Italienne, que je ne connaissais pas, bat la Néerlandaise championne d’Europe, commente Margaux. J’ai essayé au maximum de m’accrocher aux deux premières, mais je n’ai pas réussi. Demain j’ai vraiment envie de monter d’un cran, de les accrocher, voire de les doubler. Je n’ai rien à perdre, tout à gagner”.

​Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’Aviron pour les nuls

L’Aviron pour les nuls

Lire l'article
Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Lire l'article
Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS