139 courses en un week-end sur le bassin du Breuil

4 Juin 2018

 

Les régates internationales de Mâcon restent un événement incontournable pour de nombreux clubs qui viennent tester leurs équipages en prévision des championnats de zone.
 
Mâcon et son bassin du Breuil restent une destination privilégiée chaque année pour de nombreux rameurs, en particulier ceux de la zone Sud-Est mais aussi de Suisse, du Portugal et de Tunisie. Surtout depuis l’annulation des régates Savoie Mont Blanc qui ont entraîné un regain d’intérêt pour le rendez-vous sur la Saône. “Nous avons accueilli plus de monde que ces deux dernières années, constate Jacques Doussot, le directeur sportif des Régates Mâconnaises, la suppression des régates d’Aiguebelette y est sûrement pour quelque chose. On a de moins en moins de “régates de quartiers” pour étalonner nos bateaux dans l’année”.
Ce sont ainsi 1 650 coulisses qui ont été engagées les 2 et 3 juin sur la Saône : si certains rameurs ne prenaient part qu’à un seul jour de compétition, nombreux étaient ceux qui doublaient, courant dans un équipage le samedi et un autre le lendemain. De quoi donner une meilleure visibilité aux entraîneurs de clubs à deux semaines des championnats de zones pour peaufiner la composition de leurs embarcations. Et dans certaines catégories comme les skiffs ou le quatre de couple chez les plus jeunes, la concurrence a permis de bien mesurer le niveau de performance et de le comparer à ceux des autres clubs.
Les régates internationales font aussi partie du paysage sportif de la ville de Mâcon. Les Régates Mâconnaises sont un club important et se doivent d’organiser un événement d’envergure, bien au-delà des recettes dégagées sur le week-end. “Entre les charges de sécurité, de gardiennage, le personnel médical et les sauveteurs, on atteint déjà les 7 800 euros, poursuit Jacques Doussot, ce ne sont pas les buvettes qui couvrent les dépenses. Bien entendu, nous avons des subventions. Mais cela évite surtout de déplacer nos 60 rameurs ailleurs”.
Des régates internationales épargnées par la météo et qui ont pu se dérouler dans des conditions parfaites pour les rameurs, le ciel ne s’étant couvert qu’en fin de journée dimanche, alors que les berges de la Saône retrouvaient leur calme après le départ des rameurs.
 
Fabrice Petit

Téléchargez l’application Médias Aviron (sur l’Apple Store et sur Google Play).
Abonnez-vous à Mag Aviron

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Les masters au rendez-vous de Vichy

Les masters au rendez-vous de Vichy

Lire l'article
Poznan 2019 : une bérézina pour l’équipe de France

Poznan 2019 : une bérézina pour l’équipe de France

Lire l'article
Poznan 2019: L’équipe de France prend la foudre

Poznan 2019: L’équipe de France prend la foudre

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS