6e édition de la Garona Cup à Toulouse

14 Oct 2018

 

Institution à Toulouse, la Garona Cup séduit et attire toujours plus les foules. Pas moins de 120 rameurs s’affrontaient dans la tradition des régates anglaises, pour le bonheur des spectateurs. 

Samedi 13 Octobre, les bords de Garonne faisaient le plein. La Garona Cup pour sa sixième édition voyait s’affronter les meilleures écoles de Toulouse en huit de couple, ainsi que des entreprises. Les équipages mixtes s’affrontent sur deux lignes d’eau dans la tradition oxfordienne. Le temps était au beau fixe et les supporters survoltés ! Les fanfares et les pom-pom girls des écoles étaient de la partie pour une ambiance peu commune aux bassins d’aviron.   
 
« Un évènement moderne dans la vieille ville »   
 
Créée pour mettre en avant la faune et la richesse de la Garonne, cette compétition doit aussi permettre aux équipages d’intégrer les valeurs propres à l’aviron : esprit de compétitivité, cohésion, mise en place de stratégies etc. Pour Pierre FLEYS, l’un des organisateurs, le sentiment de communauté et la bonne humeur sont à la base de l’évènement. Entre deux commentaires au talkie-walkie pour le départ d’une course, il ajoute « marier aviron et terroir est juste formidable pour Toulouse. » Les équipes sortent grandies et soudées de cette épreuve où tous les ans la « Cup », le trophée, est remis en jeu. Le plan d’eau de la Garona Cup © Thomas Prongué Cette année ce sont les étudiants de l’Institut Catholique des arts et métiers (ICAM) qui remportent le trophée de la rame rose. Dans un face à face tendu avec l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) ils s’imposent d’une pointe.
 
 
Pour participer, les équipages s’inscrivent dès le mois de Mai, ils ont alors la possibilité de réaliser 20 entrainements dans les clubs partenaires (le Toulouse Université Club et l’Aviron Toulousain). Les équipages se composent souvent de rameurs inexpérimentés auxquels est transmise la passion de la rame. Un rameur de renom s’est pris au jeu, Thibault Colard, médaillé de bronze aux Jeux olympiques en quatre sans barreur, entraîne les étudiants pour la course « Ils prennent conscience que l’ensemble est le plus important. Arriver dans l’eau ensemble, sortir ensemble ». Pour Pauline, 21 ans et étudiante à la Toulouse Business School, faire la Garona Cup est primordial. Son école y participe depuis la création de la compétition. « Nous on a deux semaines pour préparer à fond la course. On travaille surtout les départs pour être puissant » explique Pauline juste avant les séries.
Du coté des entreprises, et pour les étudiants, futurs travailleurs, l’aviron transmet des valeurs essentielles au marché du travail. Pascal Montgaillard, le responsable du marché jeune de BNP Paribas et partenaire de l’évènement est formel : « on a trouvé une synergie à entraîner tous les collaborateurs ; cohésion d’équipe et synchronisation sont les valeurs de notre entreprise ».

Thomas Prongué
​© TP

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Nouvelle série noire à Rotterdam

Nouvelle série noire à Rotterdam

Lire l'article
La médaille française du week-end vient des poids légers

La médaille française du week-end vient des poids légers

Lire l'article
Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS