Ioannina 2019 – derniers affrontements européens de la saison

7 Sep 2019

 

Cinq équipages français sont alignés à Ioannina pour les championnats d’Europe U23. Quatre ont remporté leur sésame pour la suite de la compétition.

Le lac Pamvotis, une des fiertés de la ville grecque de Ioannina, accueille la troisième édition des championnats d’Europe U23. 30 nations au départ de cette compétition, réinstaurée en 2017 à Kruszwica, soit 5 de plus que lors de la deuxième édition l’an passé à Brest (Biélorussie).
Les premières à se qualifier directement pour la finale A furent Aurélie Morizot et Loanne Guivarc’h en deux de couple poids léger. Parties très fort, elles ont réussi à survoler leur série, terminant à la première place de la course quatre secondes devant les Tchèques. “L’objectif était de gagner la course, commente Aurélie Morizot, on a giclé tout de suite”.
Course suivante et nouvelle qualification pour la finale A, celle du deux de couple poids léger masculin. Paul Tixier et Ferdinand Ludwig ont pris le commandement sans plus le lâcher, s’offrant au passage une confortable avance, même si les deux rameurs admettent inconsciemment avoir réduit en cadence sur le second 1 000. “On a fait de bons mondiaux, explique Paul Tixier, on est ici pour faire de bonnes courses et se faire plaisir”.
L’après-midi était consacré aux repêchages ; parmi eux, celui du deux de couple masculin. Baptiste Pointurier et Anthony Girerd avaient terminé à la dernière place de leur série, mais à la bagarre avec les Irlandais sur le dernier 500, ils ont passé la pointe devant eux sur la ligne d’arrivée et terminent troisièmes pour 10 centièmes de seconde, ils courront donc en demi-finale demain à 9 h 10.
Nicolas Stender, Téo Rayet, Nathan Givort et Charlélie Rubio avaient terminé cinquièmes le matin en série. Leur quatrième place en repêchage l’après-midi ne leur a pas ouvert les portes de la finale A. Ils s’aligneront en finale B demain à 12 h 52.
Dernière course de la journée, la course préliminaire du huit féminin. Pauline Rossignol, Camille Loisel, Adèle Brosse, Emma Cornelis, Maya Cornut, Aurélie Bouchot, Audrey Feutrie, Pauline Lotti et leur barreuse Elsa Taboulet ont terminé à la deuxième place d’une course dominée par les Roumaines. “On avait pour but de faire une course pleine, explique Pauline Rossignol, tenter des choses. On verra pour demain”. L’objectif : se rapprocher des Roumaines.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Têtes de rivière hivernales : premiers tests et premières indications

Lire l'article

Têtes de rivière de zones : un dernier contrôle pour la route

Lire l'article

Un week-end princier à Monaco avec le Challenge Albert II

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

Centre de préférences de confidentialité