A Toulouse, la Garona Cup séduit

14 Oct 2019

 

Dans la ville rose, 7e édition pour la compétition d’aviron universitaire qui se déroule sur la Garonne dans la tradition des régates anglaises. La Garona Cup a fait le plein samedi 12 Octobre. Un spectacle merveilleux depuis les berges de la Daurade.

Etudiants, rameurs, pompom girls, musiciens ou curieux, les bords de Garonne sont noirs de monde en ce samedi. C’est bien l’évènement d’aviron de l’année pour Toulouse. Une ambiance festive et joyeuse loin des traditionnelles régates que l’on connait. Sur place, fanfares, show à l’américaine et des airs reggaeton accompagnent les équipages, tout comme le vent, en ce début Octobre.
Cette année, l’Institut Catholique d’art et métier de Toulouse (ICAM) remettait en jeu la coupe. Victorieux l’an dernier, les étudiants se sont entrainés sans relâche cette saison pour pouvoir rivaliser contre les équipages adversaires voulant leur dérober le titre.
La préparation a toute son importance pour Elisa, la cheffe d’équipage de l’ICAM. Toute de rouge vêtue, peintures sur le visage elle explique avoir commencé les recrutements en avril pour préparer le bateau pour le jour J. Cette année l’équipage a entièrement été renouvelé, « beaucoup d’étudiants sont à l’étranger dans le cadre des études » précise-t-elle. Pour se préparer, une vingtaine d’entraînements tous les jeudis soirs et samedis matins ont été réalisés en partenariat avec le Toulouse Université Club.

Alors que la Garona Cup commence, l’ICAM se qualifie en quart de finale aux repêchages en battant la Toulouse Business School (TBS). Pourtant les étudiants catholiques ratent leur qualification en demi. C’est la fin du parcours. « Malgré les différences de niveau l’ambiance est géniale dans le bateau » s’enjoue Elisa, « on est triste d’avoir perdu mais on a vécu une aventure humaine entre nous c’est le plus important. On prend plaisir à ramer ensemble. » Tout est dit.
Les grands vainqueurs de la Garona Cup cette année ne sont autres que les étudiants en aéronautique de l’IPSA. L’école d’aéronautique et spatiale a explosé tous les chronos sur les séries et demi-finales. Arthur, un des rameurs de l’IPSA, n’en revient pas : « on n’était pas là pour gagner. On savait qu’il y avait l’INSA qui nous avait toujours battus. On était là pour le plaisir et puis au final on monte en puissance et précision pendant toute la compétition. » Une victoire impromptue qui réjouit les futurs ingénieurs.

Sur les berges, l’ambiance est au maximum. Au milieu des encouragements les fanfares rendent l’air festif. Les supporters de l’IPSA décrochent eux aussi la médaille. Ils sont récompensés par le « prix Virgin Radio » de la meilleure ambiance, fanfare et show pompom compris. « C’était une aventure incroyable » s’exulte Jean à la fin de la compétition, « on a tenté l’impossible et ça a marché ! C’est ça qui est ouf. »

Thomas Prongué
Crédit photos : © Thomas Prongué

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’élite internationale de l’aviron domine la régate Mirabaud BaselHead

Lire l'article

Plus de cent bateaux au départ de la BaselHead

Lire l'article

Têtes de rivière hivernales : premiers tests et premières indications

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

Centre de préférences de confidentialité