Championnat du monde junior : il faudra répondre présent au bon moment

8 Août 2014

 

Fini les secondes chances sur le Dove-Elbe. Le championnat du monde est bel et bien lancé et les courses sont appelées à se densifier en vue des demi-finales et des finales. Des courses denses et difficiles attendaient l’ensemble des équipages français, qui jouaient leur accession en demi-finale, ou en finale A pour le huit.

Le deux sans barreur combatif et convaincant en quart

Paul Goetghebeur et Adrien Decriem n’ont pas seulement assuré la qualification en demi-finale, ils nous ont offert un fantastique bras de fer avec un très bon équipage grec. Auteurs d’un très bon départ et premiers au passage du premier 500, les rameurs de Gravelines et Dunkerque ont vu l’équipage hellène produire un très gros deuxième 500 qui les voit prendre la tête de course, et ensuite creuser l’écart dans le 3e 500. Les Français parvinrent à remonter sur leurs opposants pour finir à seulement 31 centièmes du duo grec, en 06:56.560. Cette course si disputée aura naturellement produit des temps rapides et le deux sans s’adjuge ainsi le 2e chrono au général.

Le quatre de couple à la lutte

Les coupleux du quatre auront eu plus de mal dans leur quart de finale, face aux Slovènes et aux Néerlandais. Thomas Cousin, Vincent Noirot, Ondra Zeman et Bastien Quiqueret sont partis en troisième position derrière ces deux embarcations, et n’ont pas réussi à revenir sur les bateaux de tête, qui creusèrent l’écart. Ils s’emparent donc de la troisième et dernière place qualificative pour les demi-finales en signant au passage un chrono de 6:11.06. Un équipage qui « s’améliore de course en course » pour l’entraîneur Frédéric Perrier. Ce quart aura cependant laissé un deuxième mille « trop gentil ». Pour entrer dans les six et jouer la carte de la finale A le quatuor devra « faire preuve d’une agressivité sans faille sur 2000 mètres et d’une régularité technique ». Affaire à suivre !

La déception du deux de couple

Claire Bahain et Selma Dhaouadi ont joué le tout pour le tout lors de leur quart de finale. Si elles étaient en position qualificative pendant mille mètres, c’était sans compter sur la remontée fantastique de l’équipage italien, pourtant parti dernier, et qui s’empara de la victoire, suivie de l’équipage australien. Une énorme déception pour le duo tricolore, qui a fait la course qu’il fallait mais au vu des temps qui n’est peut-être pas tombé dans la bonne manche. Troisièmes du repêchage, elle disputeront une demi-finale C/D.

Démonstration allemande en skiff homme.

Le quart de finale où figurait le skiffeur français Maxime Ducret s’est transformé en démonstration de force alemande. Tim Ole Naske, champion du monde en titre en deux de couple à Trakkai l’année dernière, est bien décidé à l’emporter en individuel. Il l’affirme haut et fort, il est là pour gagner. Le skiffeur germanique s’impose sans surprise devant le rameur suisse et le Français qui avoue avoir ramé un peu « la tête dans les épaules », tout en assurant bien sûr une qualification dans le top 12 mondial. Demain la demi-finale s’annonce, à ce niveau bien entendu très disputée. Le rameur d’Evian aura à coeur de prendre sa « revanche sur le rameur américain » qui avait gagné en éliminatoire. Course particulière comme nous explique Maxime, car dès le départ son stroke est tombé, et le manque d’information, conjugué aux plusieurs lignes d’eau le séparant du rameur US ont rendu la gestion de course et la perception de la position de l’Américain difficile. Affaire à suivre !

Camille Juillet « impressionnante »

Tel est le qualificatif employé par les commentateurs pour décrire la performance de la jeune Verdunoise qui aura maîtrisé son quart de final de bout en bout pour s’imposer confortablement en

08:04.98. Camille Juillet explique que le tirage n’était pas en sa défaveur et qu’il y avait des « quarts plus compliqués ». S’étant positionnée devant dès le début, comme en éliminatoire, la skiffeuse était en mesure de contrôler la course et de placer des relances lorsque la rameuse américaine et la Serbe, en bord à bord intense, parvenaient à revenir. Affaire à suivre en demi-finale.

« On a pris une revanche sur nous-même ».

Ou comment résumer, avec les mots de Robinson Doumic la belle performance du huit français lors du repêchage unique, course si dangereuse et couperet qu’il devait disputer après une course en demi-teinte jeudi. Ses huit coéquipiers, Adrien Godé, Louis Droissart, Thibaud Turlan, Guillaume Turlan, Nicolas Gilbert, Matthieu Demange, Axel Leroy, Marc Thorineau et lui-même ont réussi à tourner la course à leur avantage dès les premiers coups en réalisant un gros premier 500. Premiers à chaque point de passage, ils résistent aux attaques de leurs poursuivants, fébriles à l’approche de la ligne d’arrivée.

Nicolas Gilbert nous explique qu’ils sont revenus à une « tactique de course plus classique » en « partant devant ». Marc Thorineau nous explique que jeudi, « on n’était pas dans ce qu’on sait faire. On s’est ressaisi comme il le fallait, et l’unité a fait qu’on y est arrivés. » Une journée de repos bien méritée pour ces rameurs avant la grande finale de dimanche.

Mis à part la déception pour le deux de couple femme, tous les équipages « sont dans les clous » selon Olivier Pons, chef du secteur jeune. Bien entendu les demi-finales seront forcément « compliquées » et il faudra « répondre présent au bon moment ».
François Bourquin

Programme des Français – Samedi

9 h 35 : Demi-finale C/D du deux de couple femme (JW2X)

Selma Dhaouadi, Claire Bahain

10 h : Demi-finale du quatre sans barreur femme (JW4-)

Sophia Corneille, Diane Albrecht, Clémentine Collet et Alice Renaud

10 h 10 : Demi-finale du deux sans barreur homme (JM2-)

Paul Goetghebeur, Adrien Decriem

10 h 40 : Demi-finale du quatre de couple homme (JM4X)

Thomas Cousin, Vincent Noirot, Ondra Zeman, Bastien Quiqueret

11 h 15 : Demi-finale du skiff homme (JM1X)

Maxime Ducret

11 h 25 : Demi-finale du skiff femme (JW1X)

Camille Juillet

16h30: Finale D du deux de couple femme (JW2x)

OU 17h18: Finale C du deux de couple femme (JW2x)

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’Aviron pour les nuls

L’Aviron pour les nuls

Lire l'article
Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Lire l'article
Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS