Coupe du monde d’aviron : premiers échanges musclés sur le Rotsee

27 Mai 2016

 

L’équipe de France, arrivée mercredi à Lucerne, est entrée dans la deuxième étape de la coupe du monde aujourd’hui sur le Rotsee. Sur les neuf bateaux engagés, trois vont devoir passer par les repêchages demain, les autres poursuivent leur parcours en demi-finales ou directement en finales.

Premières à s’élancer ce matin en deux sans barreur, Marie Le Nepvou et Noémie Kober n’ont pas pu se qualifier pour les demi-finales et ont dû passer par les repêchages qui se tenaient dans l’après-midi. Schéma totalement différent l’après-midi où la paire française est arrivée en deuxième position, et courra les demi-finales demain en début d’après-midi. “On a eu de bonnes sensations cet après-midi, explique Marie Le Nepvou, on a fait un parcours vraiment bord à bord avec les Danoises. On a été plus offensives, en attaquant dans le 1er 1 000, il va falloir prendre un cran en plus pour la demi-finale”.
En skiff masculin, Thibaut Verhoeven a fait forte impression le matin lors des séries, devant le Néo-Zélandais Mahe Drysdale sur près de 1 500 mètres, terminant la course en deuxième position, se qualifiant ainsi directement pour les quarts de finale de l’après-midi. “Je n’ai même pas vu que j’étais devant Drysdale”, note-t-il. Un quart de finale qu’il a également dominé et remporté. “Je suis content de mes débuts pour cette première régate internationale de l’année, les sensations sont plutôt bonnes, mais il ne faut pas s’emballer, continuer pour marquer les esprits. En skiff, on prend de l’expérience, et c’est sur des courses comme celles-ci qu’on apprend”.
Le Bergeracois Stany Delayre prend part cette année à la coupe du monde de Lucerne en skiff poids léger. Une série parfaitement maîtrisée et exécutée, et un finish qui lui donne cinq secondes d’avance sur son poursuivant hongrois. La suite en demi-finale demain matin.
Toujours chez les poids légers, le duo Jérémie Azou et Pierre Houin effectuait sa première course ce matin. Parti en tête, le bateau français a lui aussi dominé sa série de bout en bout, ne laissant aucun suspens sur l’issue. Avec une première place et près de de 5 secondes d’avance sur le bateau polonais, la coupe du monde se poursuivra en demi-finale demain après-midi. “Il n’y a pas de course facile, commente Jérémie Azou, c’est ce qu’on s’était dit avec Alexis Besançon hier. L’objectif n’était pas de se comparer avec les autres, nous sommes un équipage neuf, il faut qu’on travaille et qu’on se concentre”.
En deux sans barreur poids léger, Augustin Mouterde et Alexis Guérinot réalisaient eux aussi leur première sortie internationale ensemble. Avec une deuxième place derrière le bateau danois, les tricolores ont validé immédiatement leur ticket pour la finale A de demain après-midi.
Le scénario est plus troublant pour le deux sans barreur toutes catégories de Germain Chardin et Dorian Mortelette. Il fallait arriver dans les deux premiers pour se qualifier directement pour la finale A, les deux rameurs du pôle France de Nancy ont terminé troisièmes. “C’est une première course pas très bien réussie, note Sébastien Bel, entraîneur du bateau, en stage ils ont fait de bons chronos sur 500 et n’ont pas réussi à le reproduire ici. Ils ont un peu subi ; mais on n’est pas inquiets, il faut travailler, on est là pour avancer, on a toujours eu confiance il faut continuer à avoir confiance”.
Retour chez les femmes avec le deux de couple d’Elodie Ravera-Scaramozzino et Hélène Lefebvre. Réalisant une belle remontée sur la fin de parcours, elles sont parvenues à accrocher la deuxième place, qualificative pour la finale A, à moins d’une seconde derrière le double allemand. “Cette course on l’attendait et on la redoutait, explique Elodie Ravera-Scaramozzino, on savait que ce serait difficile”. Les conditions de bassin, avec un vent quelque peu chahuteur, n’ont pas facilité la course. “On ne s’est pas posé de question, poursuit Hélène Lefebvre, on est parties fort et on a essayé de tenir le plus possible”.
Le deux de couple de Matthieu Androdias et Hugo Boucheron n’a pas convaincu ce matin, terminant sa série en cinquième place, synonyme de repêchage programmé demain en début d’après-midi. “On n’a pas l’impression d’avoir été dans la course, commente Matthieu Androdias, et pourtant on n’a pas fait une si mauvaise course, les sensations sont bonnes, la forme aussi”.
Première sortie de la saison pour le quatre sans barreur poids léger en fin de matinée pour sa série. Engagés dans la même course que les Danois et les Britanniques, Franck Solforosi, Thomas Baroukh, Thibault Colard et Guillaume Raineau ont terminé à la troisième place et devront passer par les repêchages demain après-midi. “Il n’y a pas péril en la demeure, indique Jérôme Déchamp, entraîneur de l’embarcation, c’est la première sortie de l’année, ils ont subi la pression des autres bateaux qui ont déjà couru”. Une situation confirmée par Franck Solforosi : “On part bien, on n’avait pas forcément cherché à le faire. Ça a attaqué fort. On s’est fait secouer, on était trop crispés. On va rectifier le tir ; le repêchage sera une course couperet, il ne faudra pas se planter”.
 
Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Lire l'article
Championnats de zones d’aviron interrégionaux 2019 : les programmes

Championnats de zones d’aviron interrégionaux 2019 : les programmes

Lire l'article
Bourges 2019 : les grosses écuries posent leurs jalons

Bourges 2019 : les grosses écuries posent leurs jalons

Lire l'article
abonné

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS