En attendant les JO : Deux Françaises bénévoles aux mondiaux juniors d’aviron

11 Août 2015

 

Cinq bateaux français étaient en lice pour les championnats du monde juniors à Rio de Janeiro, mais sur le bord du bassin, on comptait également deux Françaises, Amélie Bouan et Chloé Hurel, dans les bénévoles pour la bonne marche de la manifestation.

On ne parlait pas que portugais pendant les mondiaux juniors d’aviron à Rio la semaine dernière. Sur les bords du bassin, dans les bénévoles affectés au centre de presse, deux Françaises officiaient. Chloé Hurel, 23 ans, a mené des études de communication à Marseille. Le milieu sportif et olympique, elle le connaît pour l’avoir déjà vécu à l’occasion des Jeux olympiques de la jeunesse en 2010 à Singapour. “J’avais 18 ans, se souvient-elle, c’était ma première expérience des Jeux. Je ne parlais pas bien anglais, j’étais surtout affectée à l’animation pour les enfants”. Prenant une année sabbatique pour voyager, elle a saisi l’opportunité de travailler pour l’organisation de Rio 2016 et a pris part au “test event” que constituait le championnat junior. “Mon travail était là davantage en lien avec l’emploi auquel je me destine”. Mais elle ne compte pas en rester là, espérant bien reprendre des études dans le management et le marketing du sport.

Un domaine que connaît bien Amélie Bouan, 25 ans, puisque c’est le parcours qu’elle a suivi et qu’elle met en pratique depuis plusieurs années en participant à l’organisation de plusieurs événements sportifs internationaux. Le Brésil n’est pas une terre inconnue pour elle puisqu’elle y a des racines. “Cela fait la septième fois que j’y viens, je vais y rester jusqu’à fin décembre 2016”. En 2014, elle était employée pendant la coupe du monde de football pour gérer la logistique de l’AFP. Salariée en tant qu’expatriée du comité d’organisation Rio 2016 pour l’hébergement, l’accueil et les services à la presse, elle était présente pendant les championnats juniors d’aviron en tant que bénévole. “On nous avait proposé de nous détacher sur ce test event, pour parfaire notre expérience. Et cela correspond à ce que je fais dans Rio 2016, les opérations de presse”.

Toutes deux ont dans leur viseur les Jeux olympiques de 2016, pas forcément à l’aviron, qu’elles ne connaissaient pas mais qu’elles ont apprécié découvrir. “J’ai trouvé ce sport très intéressant, note Amélie, et Cora Zillich (membre du comité d’organisation, NDLR) est une ancienne rameuse de haut niveau. On voit la préparation des athlètes, et ramer sur deux kilomètres c’est impressionnant”. Même sentiment pour Chloé : “On est toutes les deux intéressées par tous les sports, mais on ne peut pas tous les connaître. Les scènes de victoire m’ont émue, c’est un vrai sport d’équipe”.

Il y aura certainement d’autres Français ou francophones dans les équipes de Rio 2016 l’année prochaine, mais deux visages nous seront déjà familiers.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Boulogne 92 s’empare de la tête du classement performance

Lire l'article

Le nouveau Mag Aviron est en ligne !

Lire l'article

Défi Seine 2019

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS