fbpx

Illana Barry, rameuse à Miss France

17 Déc 2020

 

Un portrait peu commun aujourd’hui, celle d’une rameuse d’Occitanie qui participe à Miss France. Vous l’avez peut-être déjà croisée sur les basssins, son nom : Illana Barry. Elle fait de l’aviron son fer de lance pour le concours. Mag Aviron l’a rencontrée.

Illana Barry en 4- ©Eric Marie -Mag Aviron

Une Miss rameuse, vous en rêviez ? Illana Barry l’a fait ! La jeune femme participe au concours Miss France. Originaire d’Aigues-Mortes, elle rame au club du Grau du Roi dans le Gard depuis 7 ans. Elle est tombée dans le monde de l’aviron toute petite, au collège en UNSS. Avec ses coéquipières, entrainements, ergos, championnats de zone et France, tout y est passé ! Notre Miss Languedoc Roussillon est même médaillée ! Alors des compétitions d’aviron aux concours de Miss, n’y-a-t-il qu’un pas ?

“Lorsque j’ai tenté un premier concours de beauté, je ne visais pas forcément Miss France” explique Illana. La jeune femme est élue Miss Beaucaire, dans le Gard, car aucun concours de Miss n’a lieu à Aigues-Mortes. Elle remporte ensuite la palme de Miss Languedoc-Roussillon pour représenter la région au concours national Miss France.

je fais de l’aviron, pas de la danse

Depuis, la préparation s’intensifie pour le show du 19 décembre sur TF1. “On commence tôt le matin et on termine tard le soir. Ça se passe très bien” s’enthousiasme la rameuse qui assimile la préparation à une compétition d’aviron. “Le matin on a souvent une petite séance de sport et directement après on enchaine les répétitions, les défilés et danses en talons. Ça dure jusqu’au soir. Je n’ai jamais mis de talons, je suis toujours en basket, alors c’est dur. La jeune élue enchaîne en riant, et puis pareil, je fais de l’aviron, pas de la danse alors pour le rythme lorsqu’il faut danser ou défiler, c’est pas ouf comparé à d’autres Miss”.

Illana Barry, avant d’arpenter les podiums, ramait au Grau du Roi. Elle a participé aux stages de Ligue entre 2016 et 2019. “Dans mon club, on était quatre équipières. On faisait souvent du double. Une année sur deux, on faisait du 4x ou du 4- ça restait mes bateaux préférés car on était toutes ensemble.” Aux championnats de zone Sud-Ouest, les rameuses terminent à la première place. “Je m’entendais super bien avec mon équipage. Il y avait Mathilde Llacer à la nage, Chloé Maingaut, moi et Gwladys Aragon. Des copines ! En plus on avait un super coach, Thierry Bartez” se rappelle Illana. Aux UNSS également, elles s’illustrent en 2018 en terminant vice-championnes à Mâcon.

je vais parler de l’aviron lors de l’élection

Des souvenirs que la rameuse aime à se rappeler lors de cette préparation Miss France qui demande beaucoup d’efforts. La jeune femme a même son petit remède pour les coups de blues. Avec son coach mental, ils ont déterminé un mot et une ambiance contre les coups durs, les baisses de moral, pour se réconforter etc. “J’ai choisi “enlevage” sourit la rameuse. Du coup, j’ai dû faire une story et expliquer ce que c’était sur Instagram pour les gens qui me suivent et me supportent” rit Illana Barry.

La Gardoise est fière de son sport et compte bien remporter des points grâce à l’aviron. “Je suis contente car je vais parler de l’aviron lors de l’élection. Il y a peu de gens qui connaissent ce sport donc j’explique à tout le monde comment ça marche, ce qu’on fait etc.” La Miss Languedoc-Roussillon qui n’est pas fan d’ergo, s’est pourtant jetée sur celui de la salle de sport des Miss. Elle pratique régulièrement le matin.

Mettre l’aviron en valeur semblait primordial pour Illana Barry. “Dans l’aventure miss France on nous demande des qualités humaines et on en retrouve beaucoup dans l’aviron. L’esprit d’équipe, la bonne humeur et le fair-play qu’on retrouve enormément sur l’eau. Il n’y a pas d’enjeux monétaires, si quelqu’un nous passe devant, on doit ramer plus fort et mieux s’entrainer” mentionne la jeune Gardoise.

Née en 2001, Illana Barry est étudiante en commerce international. Elle vit son rêve de Miss actuellement loin des plans d’eau. Pourtant, elle compte bien faire découvrir l’aviron à la France entière le 19 décembre prochain, en direct sur TF1. Dernière ligne droite avant le dernier “enlevage”, le sien, et les votes !

Thomas Prongué

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Rendez-vous le 14 août à Courchevel pour… le Mag Aviron® X3

Lire l'article

Hamish Bond raccroche les pelles

Lire l'article

La FFA affiche ses ambitions en para aviron pour Paris 2024

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT
abonnement papier mag aviron 1 an
35€/an 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier

Accès à l’application Mag aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur