Jérémie Azou quitte Lyon

17 Avr 2017

 

Jérémie Azou en patron à Cazaubon © Eric Marie-Médias Aviron Il s’était installé dans la capitale des Gaules en 2007, sitôt son bac en poche pour y poursuivre ses études et entrer au pôle France de Lyon. Jérémie Azou a choisi de donner une priorité à sa vie personnelle et déménage aujourd’hui à Valenciennes.
 
Une huitième médaille d’or de champion de France est venue s’ajouter à la collection de Jérémie Azou hier à Cazaubon. Elle grossit le palmarès impressionnant du rameur français – champion d’Europe, champion du monde, champion olympique – et vient ainsi alourdir les cartons que l’international tricolore boucle en ce lundi de Pâques. Né à Avignon, il avait pris la direction de Lyon en 2007 – préférant cette destination à Marseille ou Montpellier – pour s’inscrire en médecine avant d’entrer en école de kinésithérapie puis en 2013, de suivre des études d’ostéopathie. Après 10 années d’études, de travail mais aussi d’entraînement au pôle France de Lyon à Miribel, Jérémie Azou part s’installer à Valenciennes. “J’ai choisi de suivre ma compagne là-bas, explique-t-il, elle a trouvé un CDD de chercheur à l’Université après sa thèse en biomécanique. Cela aurait été dommage pour elle de manquer cette occasion, surtout que nous sommes tous les deux très mobiles, c’était le bon moment”. Jérémie ne tourne pas une page de sa vie sans avoir préparé cette nouvelle étape. “Je vais pouvoir continuer à m’entraîner, au club de Valenciennes. Je vais pouvoir profiter de l’étang du Vignoble, mais aussi du canal de l’Escaut ; il propose entre 4 et 5 kilomètres en continu et est assez encaissé donc à l’abri du vent. Côté travail, j’ai plusieurs pistes comme des remplacements, un cabinet dans le centre-ville… Le travail ne manque pas, même avec les contraintes sportives”. Il quitte Lyon avec plein de souvenirs : “C’est là que je suis passé de junior aux Jeux olympiques, que je suis entré dans la vie professionnelle en tant que kiné-ostéo, j’ai plein de copains là-bas”.
 
L’aventure américaine
 
Si Jérémie Azou passera toute la saison 2017 à Valenciennes, la suivante pourrait se dérouler outre Atlantique. “Le contrat de ma compagne se termine en mars 2018 à Valenciennes, et professionnellement elle pourrait partir aux Etats-Unis ; je la suivrai”. Le rameur a déjà commencé à prendre quelques renseignements pour savoir comment organiser à la fois la suite de sa propre carrière professionnelle là-bas, mais aussi son activité sportive. “Nous irons vraisemblablement sur la côte Est ou à Chicago. Il y a une part d’incertitude pour l’instant, mais d’ici septembre on en saura plus. Côté travail, il me faudrait soit un examen, soit une remise à niveau. Sinon je pourrais envisager de devenir entraîneur d’aviron ou trouver un petit boulot, mais je n’y pense pas plus que ça, je n’ai pas vraiment prospecté”.
Une escale américaine avant d’envisager un retour en France, dans le Sud, mais aussi, pourquoi pas, à Lyon !

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’Aviron pour les nuls

L’Aviron pour les nuls

Lire l'article
Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Lire l'article
Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS