Jérémie Azou raccroche les pelles bleu blanc rouge

21 Oct 2017

 

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe : Jérémie Azou a annoncé mettre fin à sa carrière internationale. Et pourtant, l’Avignonnais ne cachait pas, ces derniers mois, sa volonté de changer l’ordre de ses priorités.
 
Aujourd’hui, la Société nautique d’Avignon inaugurait sa nouvelle base au cœur de la Cité des Papes, une base qu’elle avait justement baptisée au nom d’un de ses rameurs, Jérémie Azou. Et c’est tout naturellement que l’athlète international, multiple champion du monde et champion olympique en deux de couple poids léger en 2016 à Rio, a réservé la primeur d’une annonce qui a aujourd’hui fait grand bruit sur la toile et les réseaux sociaux : à 28 ans, il a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale.
Si la nouvelle a provoqué une immense vague sur Internet aujourd’hui, elle n’étonne pas non plus forcément. Après son titre de champion olympique l’an dernier à Rio en deux de couple poids léger avec Pierre Houin, Jérémie Azou n’avait pas caché qu’il envisageait cette nouvelle olympiade une année après l’autre, sans se projeter jusqu’à Tokyo en 2020. Sa vie personnelle et son parcours professionnel prenaient une part de plus en plus importante dans sa vie, avec pour commencer son départ du pôle de Lyon et un déménagement à Valenciennes pour rejoindre sa compagne, qu’il avait également projeté de suivre aux Etats-Unis cette année.
Et c’est ce matin, lors de l’inauguration de la base nautique qui porte son nom, à Avignon, qu’il a fait son annonce : “Cette décision de quitter la scène internationale, je l’avais déjà en tête. La pratique de l’aviron demande beaucoup d’investissement. Et le problème, avec le haut niveau, est qu’il est impossible de ne pas s’y consacrer à fond. Je ne peux pas m’entraîner seulement à moitié ! Aujourd’hui, mes objectifs sportifs sont pleinement atteints. Je crois avoir aussi joué jusqu’au bout mon rôle de formateur auprès de Pierre (Houin). En équipe de France, le groupe des poids légers ne manque pas de potentiels. Je souhaite qu’ils aient, eux aussi, la chance de vivre les Jeux olympiques. J’ai le sentiment que le moment est venu d’arrêter. Pour moi, ce moment est le bon”.
Jérémie Azou quitte une scène internationale qui lui a apporté toutes les distinctions qu’un rameur peut décrocher dans une carrière : l’or à plusieurs reprises au niveau mondial, européen, et bien sûr, le Graal : le titre olympique.
En une journée, de nombreux témoignages inondent déjà la toile. L’aviron français est déjà orphelin d’un de ses plus champions, mais ne manquera certainement pas de lui rendre tout ce qu’il a pu apporter.

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Nouvelle série noire à Rotterdam

Nouvelle série noire à Rotterdam

Lire l'article
La médaille française du week-end vient des poids légers

La médaille française du week-end vient des poids légers

Lire l'article
Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS