La famille de l’aviron français en réunion à Cognac

24 Mar 2014

 

C’est le Cognac Yacht Rowing Club qui organisait cette année l’assemblée générale de la Fédération française d’aviron ; si l’élan du développement anime toujours les instances de la FFA, les élus ont tiré la sonnette d’alarme à plusieurs niveaux.

Après Chalon-sur-Saône, c’est Cognac qui a accueilli le week-end dernier l’assemblée générale annuelle de la FFA. Après un mot d’accueil prononcé par Alain Moreau, président du CYRC, Jean-Jacques Mulot a présenté le premier rapport, tirant un bilan de la saison passée. Si la dynamique se met en place sur le plan sportif, des progrès indéniables restent à accomplir du côté des équipes féminines et jeunes. “Nous ne pouvons pas continuer à être absents des finales féminines qui représentent six des quatorze épreuves aux JO”, a souligné le président de la FFA, rappelant les objectifs aux jeux de Rio en 2016 : cinq médailles, dont deux en or et une en huit.
C’est du côté du développement que la première sonnette d’alarme a été tirée. Des 43 800 licenciés et 105 000 pratiquants en 2012, l’année 2013 a connu une baisse significative : 43 000 licenciés et 103 000 pratiquants ; les premiers chiffres pour 2014 sont encore plus inquiétants, certaines ligues enregistrement une baisse de 10%. Crise économique, météo capricieuse, ou clubs qui n’enregistrent pas tous leurs licenciés, toutes les possiblités pour expliquer cette baisse ont été envisagées.
D’un point de vue strictement financier, la perte d’EDF en 2013, soit une baisse des produits, a conduit la Fédération à se serrer la ceinture et de baisser ses dépenses de 8%. Mais de nouveaux partenariats ont été liés : la Française des jeux va ainsi soutenir l’aviron à hauteur de 150 000 euros et un accord avec la Compagnie Nationale du Rhône sur 300 000 euros annuels (dont une partie pour les structures localisées sur les cours d’eau gérés par la CNR) est en passe d’être finalisé et sera signé le 30 avril.
Dans son rapport sur les activités de la commission sportive, le vice-président Roland Weill a évoqué l’offre compétitive de la Fédération qui, selon lui, “a atteint ses limites”. Le succès des championnats sprints doit lancer une grande réflexion sur l’avenir des compétitions. Certaines verront déjà certains changements intervenir cette année : les rameurs internationaux ne participeront plus à la coupe de France MAIF, le classement des clubs va être revu.
Le rapport d’Eric Notin, vice-président à la communication, a souligné certaines forces et réussites de la FFA en 2013, comme le nombre de connexions et de visionnages des images sur la chaîne Dailymotion à l’occasion de la retransmission des championnats nationaux, ainsi que le nombre de personnes connectées aux informations fédérales sur Facebook et Twitter, les mettant toutefois en relation avec ceux des autres fédérations comme les Etats-Unis, la Grande Bretagne. Une charte graphique, qui vient d’être établie, sera donnée à chaque ligue et club afin d’uniformiser les outils de communication de l’aviron.
Le directeur technique national, Patrick Ranvier, a tiré le bilan sportif de l’année 2013, qu’il juge satisfaisantes mais pas à tous les niveaux. Côté féminin et handi-aviron, de nombreux efforts restent à accomplir. Quant aux médailles récoltées en 2013, sur quarante-sept équipages engagés aux échéances internationales, il n’y a eu que onze récompenses. “24%, note Patrick Ranvier, c’est bien mais trop peu”.
L’aviron indoor fut également au cœur des discussions et des propos de Lionel Girard, en charge du développement et du DTN-adjoint Gilles Purier. A ce jour, il n’y a qu’une structure affiliée à la FFA et habilitée à délivrer des licences : huit ont été enregistrées. “Le monde de l’aviron indoor est déjà organisé, commente Gilles Purier. Ils n’ont pas besoin de nous, mais il faut qu’on voit comment leur faire de la place et qu’ils soient bien chez nous”.
L’assemblée générale devait également élire un nouveau membre à son comité directeur. Anne Tollard a été élue avec 279 voix sur 445 suffrages exprimés.
(function(jQuery) { function init() { wSlideshow.render({elementID:”176318686506462720″,nav:”thumbnails”,navLocation:”bottom”,captionLocation:”bottom”,transition:”fade”,autoplay:”0″,speed:”5″,aspectRatio:”auto”,showControls:”true”,randomStart:”false”,images:[{“url”:”2/6/0/0/2600927/5451163.jpg”,”width”:”400″,”height”:”600″,”caption”:”Jean-Jacques Mulot et Alain Moreau à la tribune.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/5416328.jpg”,”width”:”400″,”height”:”266″},{“url”:”2/6/0/0/2600927/7855360.jpg”,”width”:”400″,”height”:”600″,”caption”:”Roland Weill, président de la commission sportive.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/124666.jpg”,”width”:”400″,”height”:”600″,”caption”:”Eric Notin, vice-président en charge de la communication.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/1550790.jpg”,”width”:”400″,”height”:”600″,”caption”:”Patrick Ranvier, DTN.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/5535227.jpg”,”width”:”400″,”height”:”600″,”caption”:”Gilles Purier, DTN-adjoint.”}]}) } jQuery ? jQuery(init) : document.observe(‘dom:loaded’, init) })(window._W && _W.jQuery) L’assemblée générale de la Fédération a également honoré à deux rameurs qui ont raccroché les pelles tricolores en 2013. Isabelle Danjou a ainsi rendu hommage à la carrière de Frédéric Dufour, licencié à l’AUN Villefranche, multiple champion de France et médaillé olympique à Athènes en 2004. L’émotion s’est emparée du rameur lorsqu’il a pris la parole pour saluer tous ceux qui l’ont encouragé et soutenu tout au long de sa carrière, avec une pensée particulière pour Olivier Pons, présent dans la salle et qui a eu une importance capitale dans le parcours de Frédéric, l’ayant accompagné lors de son premier titre mondial chez les juniors et lors de son titre de vice-champion olympique à Athènes.
Bastien Ripoll a quant à lui rendu hommage à Fabien Tilliet, rameur du CN Annecy. “Bastien était mon idole, a commenté Fabien. L’aviron m’a apporté l’humilité, le partage et le don de soi dans les bons et mauvais moments”. Il a tenu à souligner l’importance particulière qu’a jouée Jérôme Déchamp, qui lui a toujours fait confiance, mais aussi celle de son compère de toujours, Jean-Christophe Bette.
La grande médaille d’or a été remise à Jacques Morel, médaillé olympique à Rome et Tokyo dans les années 60. “J’ai admiré des champions qui faisaient rêver, a commenté Jean-Jacques Mulot, parmi eux il y avait les frères Morel. Grâce à vos exploits, je me suis pris de passion pour le sport et l’aviron”. A travers Jacques Morel, c’est un hommage global aux rameurs français des années 60 qui a été rendu par l’assemblée générale, la plupart ayant fait le déplacement jusqu’à Cognac.
(function(jQuery) { function init() { wSlideshow.render({elementID:”659067337528552578″,nav:”thumbnails”,navLocation:”bottom”,captionLocation:”bottom”,transition:”fade”,autoplay:”0″,speed:”5″,aspectRatio:”auto”,showControls:”true”,randomStart:”false”,images:[{“url”:”2/6/0/0/2600927/1185951.jpg”,”width”:”400″,”height”:”266″,”caption”:”Les présidents de clubs distingués par le dernier classement.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/6615893.jpg”,”width”:”400″,”height”:”266″,”caption”:”Bastien Ripoll, Fabien Tilliet, Frédéric Dufour et Isabelle Danjou.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/9909268.jpg”,”width”:”400″,”height”:”600″,”caption”:”Jacques Morel aux côtés de Jean-Jacques Mulot.”},{“url”:”2/6/0/0/2600927/4423383.jpg”,”width”:”400″,”height”:”266″,”caption”:”Les rameurs français des années 60, honorés par l'AG de la FFA.”}]}) } jQuery ? jQuery(init) : document.observe(‘dom:loaded’, init) })(window._W && _W.jQuery)

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’Aviron pour les nuls

L’Aviron pour les nuls

Lire l'article
Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Lire l'article
Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS