Le deux de couple PL sort de la compétition

12 Sep 2018

 

La matinée a plutôt été prolifique pour l’équipe de France, avec deux bateaux repêchés et qualifiés pour les demi-finales. Mais la journée a surtout été marquée, l’après-midi, par le véritable coup de massue encaissé à l’occasion du quart de finale du deux de couple poids léger : cinquièmes de la course, Thomas Baroukh et Pierre Houin ne courront que les demi-finales C/D demain. L’embarcation qui fut jusqu’à l’année dernière le bateau phare de la flotte tricolore va sortir de ces championnats par la petite porte. 
 
M1X PR1
Julien Hardi a débuté l’aviron il y a 6 mois, et pourtant il a su maîtriser ce parcours de repêchage en se plaçant aux avant-postes et en remportant sa course. “J’étais plus relâché aujourd’hui, et pourtant j’avais plus de pression mais je l’ai mieux gérée. Je fais encore mon apprentissage”. C’est excitant la densité dans la catégorie, de me retrouver confronté à eux, ça me donne un boost pour y aller encore plus fort à l’entraînement”.
 
W1X PR2
Une course pour l’attribution des lignes pour Perle Bouge, mais l’occasion de remporter une première victoire et de décrocher le meilleur temps mondial de la catégorie. “J’avais besoin de me rassurer, mais aussi de taper un peu. Je ne sais pas si les autres se sont cachées un peu, je me suis concentrée sur moi, sur ma glisse. J’ai pu gérer les éventuelles attaques”. 
 
M2- PR3
Course préliminaire également pour Jérôme Pailler et Laurent Viala. A la bagarre avec les Australiens sur le 1 000 du milieu, ils ont réussi à reprendre l’avantage sur eux et à terminer en deuxième place.
 
W2X
Hélène Lefebvre et Elodie Ravera-Scaramozzino ont pris un moins bon départ qu’en série, mais ont su mieux gérer le 1 000 du milieu. Si elles n’ont pas réalisé un enlevage dont elles ont le secret, l’essentiel est là. Deuxièmes de leur repêchage, elles se sont qualifiées pour la demi-finale mondiale. “On a gardé la tête froide, on a gardé confiance. On a fait un bon 1 000 du milieu et bien fini même si sur l’enlevage qui est notre point fort, on a été moins bonnes. Mais une fois qu’on aura tout mal fait, on ne pourra que bien faire”.
 
LM2X
Comme un sentiment d’amertume, un arrière-goût d’Amsterdam 2014. “C’est frustrant car on ne saura pas ce qu’on aurait valu dans des conditions normales”. Un fort vent s’est en effet invité dans les championnats l’après-midi. “On est un sport de plein air, commente froidement Alexis Besançon, le coach du bateau, cela fait partie des choses que l’on ne contrôle pas. L’aviron, ce n’est pas la natation”. Les deux rameurs avaient le sentiment d’avoir pris un bon départ, mais le verdict final de la course est sans appel : une cinquième place qui les envoie directement en demi-finale C/D.
 
La journée a été écourtée et les courses suivantes annulées, reportées au début de la matinée demain. Un programme qui s’annonce donc chargé.

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Cazaubon 2019 : des leaders bousculés ou détrônés

Cazaubon 2019 : des leaders bousculés ou détrônés

Lire l'article
Cazaubon 2019 : les favoris au rendez-vous de l’Uby

Cazaubon 2019 : les favoris au rendez-vous de l’Uby

Lire l'article
france-bateau-court

France bateaux courts : le week-end gersois de l’aviron français

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS