L’INSA Lyon rêve de Boston

2 Mai 2016

 

Après Henley en 2015, c’est à Boston que des étudiants lyonnais veulent désormais aller porter les couleurs de leur école. L’INSA Rowing Team lance aujourd’hui sa campagne de financement participatif pour mener à bien son projet : emmener un huit, un quatre de couple et un double remplaçant à la Head of the Charles Regatta.
 
Quand on dit Boston, on pense forcément à Harvard, au MIT… Mais dans le monde de l’aviron, c’est la Head of the Charles Regatta, une des plus prestigieuses rencontres universitaires de notre sport, qui vient en premier à l’esprit. Et c’est bien l’idée qui trottait dans la tête d’Anne-Elise Communal, rameuse et étudiante en premier cycle à l’INSA Lyon : prendre part avec d’autres rameurs de son école à l’épreuve. “Anne-Elise nous a contactés, explique Damien Gallet, rameur et étudiant en quatrième année d’informatique à l’INSA, avec Antoine Nougarède, nous avions organisé un déplacement à la régate royale d’Henley, nous avions donc déjà géré ce genre de projet”. Une expérience utile pour mettre sur pied cette nouvelle aventure encore plus audacieuse : autre continent, autre budget ! Une fois motivés, ils se sont lancés en septembre 2015 à la recherche de leurs premiers sponsors. Et le projet a immédiatement intéressé les instances de l’école, comme la Fondation de l’université de Lyon. Ce fut ensuite au tour de Total de décerner une bourse à l’INSA Rowing Team. Une première garantie de pouvoir envoyer des bateaux à Boston, permettant ainsi de valider l’inscription.
 
Une sélection soignée des équipages
 
Prendre le départ de la Head of the Charles Regatta est déjà un bel objectif, mais en franchir la ligne d’arrivée dans les premiers, c’est encore mieux ! La performance avant tout ! C’est pourquoi les membres de la BRIL ont établi des règles de sélection pour composer les équipages des bateaux retenus. Et les gagnants furent, chez les hommes, Thibault Colard, Augustin Mouterde, Damien Piqueras, Etienne Girerd, Ivan Bové, Léo Grandsire, Louis Droissart, Antoine Nougarède, Gaël Chocheyras et Damien Gallet. Côté quatre de couple féminin, on retrouve Chloé Poumailloux, Diane Albrecht, Anne-Elise Communal et Alice Renaud. Une équipe de choix, avec pas moins de 10 membres des pôles France et espoir de Lyon, et de nombreux médaillés français et mondiaux. Une belle façon de terminer la saison de terminer la saison pour ceux d’entre eux qui prendront part aux échéances internationales, à l’image de Thibault Colard, qualifié pour les Jeux olympiques de Rio en quatre sans barreur poids léger.
 
Recours au financement participatif
 
Mener à bien un tel projet nécessite de mobiliser de nombreux acteurs pour boucler le budget, estimé à 30 000 euros. “Le pôle France de Lyon nous permet aussi de nous entraîner, ajoute Damien Gallet, nous avons en plus de notre budget valorisé ce soutien à 3 000 euros”. Billets d’avion, matériel et équipement, mais aussi hébergement sur place pendant une semaine car, en marge de la compétition, les étudiants ont également l’intention de mettre leur déplacement à profit pour porter les couleurs de l’INSA auprès des prestigieuses institutions de Boston comme Harvard, le MIT, les entreprises locales… prenant ainsi très à cœur leur rôle d’ambassadeurs à l’heure où la Métropole de Lyon établit des relations avec la ville américaine. Avec les fonds levés par les rameurs sur leurs propres deniers, les soutiens institutionnels et privés, ce sont déjà près des deux tiers du budget qui ont été trouvés. Manque 6 000 euros… Pour les récolter, l’INSA Rowing Team a donc décidé de lancer une campagne de financement participatif sur le site dédié à cet effet et mis en place par l’Université de Lyon.
 
L’aviron et l’INSA, une vieille histoire
 
Hormis les rameurs qui suivent un parcours aménagé entre le sport et leurs études, d’autres sont également inscrits à l’association sportive de l’INSA. On peut ainsi les voir lors des championnats inter-académiques et autres régates. La recette de l’entente : la coopération entre l’institut et le pôle France de Lyon, une politique en faveur des rameurs avec des conditions d’entraînement facilitées, qui fait de l’Institut une des rares écoles à disposer d’une section sport études de haut niveau. Les athlètes sont également fédérés par une association, la BRIL (bande des rameurs de l’INSA de Lyon). Un véritable appel d’air qui, depuis Jérémy Pouge et Jonathan Coeffic, a permis à d’autres de rejoindre le dispositif. “C’est Augustin Mouterde qui m’a parlé de l’INSA, raconte Damien Gallet, cela m’a incité à y entrer”.
La gestion du projet et son organisation, une expérience formatrice pour les rameurs et rameuses qui vont également en retirer des points positifs pour leur avenir professionnel. “Si on réussit, ça sera encore mieux, conclut le jeune rameur, et ça sera la preuve que l’aviron universitaire sait s’organiser”.
 
Médias Aviron s’associe au projet des rameurs de l’INSA Lyon. Nous suivrons leur aventure jusqu’à leur départ pour Boston et ne manquerons pas de relater leur parcours sur la Charles River en octobre prochain, comme nous l’avions déjà fait l’an passé lorsque certains d’entre eux avaient pris part à la régate royale d’Henley.
 
Pour les soutenir, rendez-vous sur ce site.
 
Vous pouvez également suivre leur projet sur leur page Facebook.
 
Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Boulogne 92 s’empare de la tête du classement performance

Lire l'article

Le nouveau Mag Aviron est en ligne !

Lire l'article

Défi Seine 2019

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS