Demies, finales, médaille

30 Août 2019

 

Premières finales à Linz, et de nouvelles qualifications au compteur pour les jeux olympiques et paralympiques de Tokyo.

La journée a débuté en Autriche avec la finale D du deux sans barreur féminin. Noémie Kober et Marie Le Nepvou ont terminé à la deuxième place de la course. 20e rang mondial pour la paire française.
Les demi-finales se sont ensuite enchainées avec, pour commencer, celle du skiff PR1. Nathalie Benoit a réalisé une course parfaitement maîtrisée, qu’elle a conclue en première position devant la skiffeuse israélienne qui lui avait donné du fil à retordre en début de saison. “Ca s’est bien massé, j’ai eu l’impression de maîtriser plus de choses, qu’à la fin je pouvais en mettre encore plus, et je suis contente qu’avoir qualifié la coque pour Tokyo”.
Même discipline, mais chez les hommes, avec Julien Hardi qui n’a quant à lui pas pu valider son ticket pour la finale A, finissant sixième de sa demi-finale. “Je n’ai rien à regretter, je suis à mon niveau, mais je vais me remobiliser et tout donner pour la finale B dimanche”.
La bonne nouvelle suivante est venue des frères Onfroy, en demi-finale du deux sans barreur. Les Verdunois n’ont jamais quitté le trio de tête, attaquant et contre-attaquant quand cela était nécessaire, ce qui a payé : coque prête à partir pour Tokyo et une troisième place qui les envoie en finale A demain. “Cette course on est allés la chercher parce qu’on est frères, ajoute Théophile, parce qu’on avait confiance en nous, dans le coach, on a mis en place des choses, on n’a jamais arrêté de travailler”.
Hugo Boucheron et Matthieu Androdias se sont battus avec leurs armes en demi-finale du deux de couple, mais les deux Français n’ont pas pu résister bien longtemps aux assauts de leurs adversaires, leur valant de descendre de la troisième place au passage des 500 premiers mètres à une sixième place sur la ligne d’arrivée. Hugo Boucheron, souffrant d’une infection depuis son arrivée à Linz, est traité sous antibiotiques mais son état de forme, certes ascendant, n’a pas permis aux rameurs de faire mieux aujourd’hui. “On n’est pas à notre place, commente Matthieu Androdias, on a essayé de gérer les choses au mieux”. Verdict dimanche en finale B.
Le deux de couple d’Elodie Ravera-Scaramozzino et Hélène Lefebvre a pris sa revanche sur le début de la saison. Elles ont elles aussi dû passer par les repêchages étaient alignées face à de solides concurrentes en demi-finale. Et comme le disait Hélène Lefebvre : “Quand on voit les bateaux, je ne vois pas qui va sortir”. En tous cas, ce ne sera pas elles : les deux Françaises, cinquièmes à 500 mètres de l’arrivée, ont lancé un enlevage de folie et ont terminé à la deuxième place. Billet pour la finale A de dimanche validé, coque qualifiée ! “On n’a plus la pression de la qualification, commente Elodie, en s’alignant on a repensé à tous nos efforts, tout ce qu’on a fait depuis le début de la saison”. Une combativité qui ouvre le champ des possibles en grande finale.
L’après-midi était consacré aux premières finales non-olympiques et non-paralympiques.
Jérôme Hamelin et Laurent Viala couraient en finale du deux sans barreur PR3. Les deux Français ont réalisé un départ canon, mais c’est sur la deuxième partie du parcours que les choses se sont compliquées, cédant leur avance à leurs adversaires mais terminant tout de même troisièmes et décrochant donc le bronze mondial. “On avait les jambes pour, lance Laurent Viala, mais pas la technique. On n’a que deux régates ensemble avec Jérôme, on est contents de cette médaille”.
Une heure plus tard, le quatre de couple poids léger prenait le départ de sa finale A. Une finale dans laquelle Léo Grandsire, Thibault Colard, Benjamin David et Thomas Baroukh étaient entrés à l’issue d’un repêchage serré. Ils ont terminé à la sixième place mondiale.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

34e Traversée de Paris

34e Traversée de Paris

Lire l'article
Deux médailles pour les Français aux Europe U23

Deux médailles pour les Français aux Europe U23

Lire l'article
Une course pour Hugo

Une course pour Hugo

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS