Michel, tu vas manquer à l’aviron et tu vas nous manquer

18 Sep 2014

 

L’aviron est pour toute l’équipe de Médias Aviron une source de joie. Assister à des championnats où les rameurs se dépassent toujours davantage, où l’ambiance et l’émulation vont croissantes, voir les athlètes internationaux ramener titres et médailles, ce sont des moments que nous avons toujours plaisir à partager avec vous. Mais l’aviron, ce sont aussi parfois des peines. Et celle-ci nous touche particulièrement, puisqu’elle concerne un membre de notre équipe ; alors que nous suivions sous le soleil du Nord les championnats d’aviron universitaires de Gravelines, notre ciel s’est obscurci pour revêtir la plus sombre des couleurs, lorsque nous avons appris le décès de Michel Sauvaget. Tous ceux qui connaissent notre équipe, présente sur l’ensemble des compétitions nationales, savent bien qui était Michel : sur notre stand, c’était l’un des piliers les plus aguerris à l’art du choix de la plus belle photo, celle qui ferait plaisir au compétiteur à qui elle était destinée, celle qui mettrait en avant le bon et beau geste si cher au rameur davantage qu’un beau sourire pendant l’effort… Si au premier abord, chacun voyait l’ours bougon, il ne fallait pas gratter bien longtemps ce vernis, passé au fil des années pour construire le personnage, pour voir un cœur énorme dont le seul objectif était de faire plaisir au plus grand nombre.

Car l’aviron pour lui, c’était bien plus qu’une passion, c’était tout un pan de sa vie. Champion de France alors qu’il était cadet, Michel n’a pas poursuivi une longue carrière dans un bateau, mais il ne s’est jamais éloigné des pontons, préférant transmettre ce qu’il avait appris en tant qu’entraîneur et dirigeant de club, en tant que responsable de la commission sportive. Les rameurs de son club, l’AUNV, n’oublieront jamais cette voix qui résonnait souvent comme un couperet, un rappel à l’ordre technique ou moral. Car l’attitude du rameur, Michel y prêtait attention ; “L’aviron c’est aussi un état d’esprit, disait-il, c’est comme une famille, qui que l’on soit”.
Un des membres de notre équipe, lui-même rameur à l’AUNV, a bien connu Michel au sein du club et tenait à lui dédier quelques lignes.

“Champion de France cadet avec ton frère jumeau René en huit avec un Dédé Labrosse à la barre, une ligne historique pour notre club dans une telle embarcation. Une belle équipe, qui t’a surement donné de l’inspiration sur les conneries à nous faire éviter.

Revenus comme beaucoup de parents pour entraîner tes fils, Léo puis Yann et essayer de leur transmettre cette passion que tu as eue dans ta jeunesse. Tu n’as pas réussi à résister et tu t’es retrouvé avec une flopée de gamins à t’occuper et à entrainer.
Tu nous as transmis des valeurs et un esprit de rigueur indispensable à notre sport. On se souviendra de tes phrases aussi imagées les unes que les autres. “Un ergo ça coule sur l’eau ! Non il n’y a pas que les grands et les puissants qui peuvent gagner”.

C’est vrai que l’aviron demande des qualités physiques et de force qui aident à la performance. Mais Michel avait un discours qui disait que le physique ne faisait pas tout et qu’avec une force d’abnégation et de rigueur, la réussite était tout autant possible. La méthode Michou, c’était ça au final,  seulement de “savoir remonter ses manches, mettre de l’huile de coude et arrêter de se masturber l’esprit”, en reprenant ton jargon. Certains pourraient dire que c’est un peu rude, mais avec le recul tu nous as appris un savoir-être, qui nous sert dans notre vie de tous les jours.
Michel restera une personnalité hors du commun. Il était de ces personnes qui font vivre une association et ses débats. Son franc-parler aura fait des étincelles mais aura toujours été au plus près de la vérité et il aura été d’une importance primordiale pour les choix des bateaux et le suivi des entrainements de ces dix dernières années.
Michel, de par ta présence et ta sympathie tu es devenu un père de cœur pour beaucoup de rameurs que tu as entraînés. Tu as toujours été là pour assurer l’intendance lors de nos stages, toujours présent pour nous rappeler à l’ordre, on aura frôlé plusieurs fois la sanction. Mais, au final la sanction on l’a reçoit aujourd’hui avec ton départ beaucoup trop tôt, tu laisses un club orphelin. Mais je sais que ton ombre restera présente aussi longtemps que l’étendard rouge et vert de l’AUNV flottera en direction de Beauregard. Une chose est sûre, c’est que tu laisseras une marque indélébile dans le patrimoine de notre club, et chacun d’entre nous aurons à cœur de transmettre à notre tour ce que tu as pu nous enseigner tout au long de nos entraînements. C’est notre mission de reprendre les rames et de mettre autant d’engagement que tu as pu mettre dans notre sport.

Ah notre barbu, ton image restera gravée dans notre cœur pour toujours ! Et en tant que rameur de l’Aviron union nautique de Villefranche, je tiens à te remercier pour ce que tu as pu réaliser pour moi, et pour tous les autres rameurs du club”.

Travaillant au service des sports de la ville de Villefranche-sur-Saône, il restait même dans sa vie professionnelle au contact de l’eau et des sportifs qu’il connaissait bien et s’était également engagé pour représenter le personnel municipal.

Son dévouement, nous le mesurions aussi dans notre équipe, sur l’ensemble de nos déplacements, pour lesquels il se rendait disponible sans discussion. Des mains habiles et précieuses, une connaissance de l’aviron quasi sans faille, toujours un mot pour mettre en avant notre magazine Mag Aviron, … la liste de toutes les qualités que Michel mettait sans compter au service de Médias Aviron, l’inventaire en serait fastidieux et nous risquerions d’en oublier.

Agé de 53 ans, Michel a tiré sa révérence dimanche, nous laissant orphelins, amputés d’un de nos plus précieux membres et que l’on ne pourra jamais vraiment remplacer. Car si l’aviron est une grande famille, l’équipe de Médias Aviron en est une aussi.

Tu es parti rejoindre tous ceux qui nous ont quitté trop tôt, car l’aviron ne partage pas que des bons moments, mais aussi des pertes. Mais ce dont nous sommes persuadés Michel, c’est que là-haut, avec ton caractère et l’exigence qui te définissent, tu vas les faire ramer !

La cérémonie funéraire aura lieu le vendredi 19 septembre 2014 à 10 h à l’église de Pommiers (Rhône).

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Lire l'article
Championnats de zones d’aviron interrégionaux 2019 : les programmes

Championnats de zones d’aviron interrégionaux 2019 : les programmes

Lire l'article
Bourges 2019 : les grosses écuries posent leurs jalons

Bourges 2019 : les grosses écuries posent leurs jalons

Lire l'article
abonné

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS