Nouveau départ pour le secteur hommes TC

29 Nov 2014

 

Médias Aviron a suivi le dernier entraînement du groupe hommes toute catégorie, en stage à Aiguebelette. L’occasion de faire le point sur l’entrée en fonction d’Yvan Deslavière comme responsable du secteur.

Le groupe hommes toute catégorie était en stage au lac d’Aiguebelette. Ce samedi 29 novembre, ils effectuaient une dernière sortie sur l’eau. Etaient présents en huit Benjamin Lang, Julien Despres, Matthieu Androdias, Cédric Berrest, Hugo Boucheron, Julien Montet, Benoît Brunet et Laurent Cadot (barreur : Emmanuel Bunoz). Evoluaient également ce jour-là sur l’eau Edouard Jonville, Damien Gallet, Thibault Verhoeven et Valentin Onfroy en quatre sans barreur, ainsi que Pierre D’Agata en skiff. Dorian Mortelette était lui aussi en skiff, Germain Chardin avec qui il prépare le deux sans barreur étant reparti la veille. C’était une première prise de contact entre les rameurs et leur nouveau chef de secteur. “Je les connaissais à peu près tous pour les avoir croisés sur les bassins, commente Yvan Deslavière, mais là on a pu vraiment se découvrir. Et de nouveaux rapports s’installent, d’entraîneur à entraînés”.
Yvan Deslavière, le nouveau chef de secteur hommes TC et entraîneur du huit tricolore. A nouveau responsable, nouvelle méthode. En particulier pour le huit, dont Yvan Deslavière assure l’entraînement en direct, qu’il envisage davantage comme un sport collectif qu’une addition d’individus, en collaboration avec son adjoint Pascal Morel. “C’était une volonté de ma part d’avoir un adjoint, précise-t-il, quand on est enfermés dans quelque chose, il faut parfois avoir un second avis”. Le partage : une méthode qu’il met en place sur l’ensemble du groupe, non seulement avec le staff mais aussi avec les rameurs, leur ayant assuré la primeur de ses orientations lorsqu’il a pris la responsabilité du secteur toute catégorie. Autre stratégie, celle de la composition du huit, pour laquelle Yvan Deslavière envisage une sélection en fonction de la spécificité des postes, en ayant multiplié les essais entre les places 1,2, 7 et 8 d’une part, 3, 4, 5 et 6 d’autre part. En décembre, lors du stage de Soustons, les rameurs évolueront un premier temps en quatre sans barreur, dans cinq embarcations, lesquelles seront ensuite mixées : trois quatre sans barreur et deux quatre barré. La concurrence est également installée du côté des barreurs, Emmanuel Bunoz ayant fait son retour dans l’équipe.

Plus globalement, c’est la cohésion des athlètes entre eux qui a été abordée pendant ce stage, avec l’aide d’une intervenante extérieure, Sylvie Kinet, qui a fait travaillé tout le monde sur la dynamique de groupe. “J’avais suivi ce stage avec elle mais pour les cadres, commente le chef de secteur, j’ai voulu que ce soit fait aussi pour les rameurs ; cela a permis de briser les carapaces des uns et des autres, c’est à la fois bon pour l’aspect sportif, mais aussi pour le côté personnel”.    
Prochains rendez-vous pour les hommes toute catégorie un stage en janvier, puis un second en mars, à Séville, avant l’échéance nationale des bateaux courts à Cazaubon. Là aussi Yvan Deslavière a donné certains gages aux athlètes : “Les bateaux courts ne seront pas un couperet, explique-t-il, j’attends juste qu’ils jouent le jeu de chaque course, qu’ils se donnent à fond à chaque fois. Je veux une attitude d’athlètes de haut niveau, pas de calcul”. Un principe qu’il a également abordé pour les tests ergo du mois de décembre, et pour les prochains championnats d’aviron indoor à Coubertin, auxquels l’ensemble du groupe TC devrait participer.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Cazaubon 2019 : des leaders bousculés ou détrônés

Cazaubon 2019 : des leaders bousculés ou détrônés

Lire l'article
Cazaubon 2019 : les favoris au rendez-vous de l’Uby

Cazaubon 2019 : les favoris au rendez-vous de l’Uby

Lire l'article
france-bateau-court

France bateaux courts : le week-end gersois de l’aviron français

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS