Paris se lance dans les JO

26 Sep 2015

 

20 h 24 le vendredi 25 septembre : le Comité national olympique et sportif français a lancé officiellement sa campagne de mobilisation et en appelle à la générosité et à l’engagement des Français au travers du financement participatif.

Il y avait foule hier soir au siège parisien du CNOSF, avenue Pierre-de-Coubertin. Tentes blanches pour l’accueil des invités et des sportifs français, mobilisation de l’ensemble des fédérations et de leurs athlètes de haut niveau… Ils étaient ainsi près de 350, sur les 800 personnes présentes, pour cette soirée où les invités se mêlaient aux sportifs et aux personnalités politiques : Anne Hidalgo, maire de Paris, Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, Thierry Braillard, Secrétaire d’Etat délégué aux sports et son ministre Patrick Kanner, mais aussi le Premier ministre, Manuel Valls, sont venus donner de la voix à celle du mouvement olympique tricolore et scander le slogan de la candidature : “Je rêve des jeux”.
A 20 h 24 précises, Teddy Riner et Tony Parker ont officiellement lancé la campagne de mobilisation, en direct sur TF1 et France 2. La mobilisation se veut nationale, afin de toucher l’ensemble des Français et les faire eux aussi rêver des Jeux pour la capitale, mais aussi financière. Le CNOSF et le comité de candidature, coprésidé par le céiste et membre du CIO Tony Estanguet et Bernard Lapasset, président de l’International Rugby Board, font en effet appel au financement participatif pour lever les fonds nécessaires à la bonne conduite de la candidature jusqu’en septembre 2017, où le choix de la ville hôte des Jeux de 2024 sera arrêté. Vente de bracelets dont le design a été fait par le handballeur Luc Abalo, ventes aux enchères d’objets donnés par des sportifs de haut niveau, mur numérique, dons, dîner de gala, SMS… Le tout autour du chiffre au cœur de l’événement : 2024 !
Parmi les sportifs présents au CNOSF, les rameuses de l’Encou, Hélène Lefebvre et Alice Mayne. Toutes deux portaient les couleurs de l’aviron, sport amateur et quasi anonyme au milieu du parterre de célébrités qui faisaient le bonheur des photographes et caméramen. Mais une belle opportunité que les deux athlètes de l’équipe de France – tout juste remises de l’ambiance des mondiaux d’Aiguebelette – avaient à cœur de relever. “C’était important de montrer qu’on est présentes, explique Alice Mayne, d’être des médiatrices pour l’aviron. Tout le monde connaît notre sport aux JO, alors si en plus ça se passait en France, ça serait incroyable”. Une présence importante aussi pour Hélène Lefebvre : “Il faut aussi qu’il y ait des athlètes moins connus qui s’investissent pour soutenir cette candidature, plus on parlera, plus ça prendra de l’importance”. En 2024, les deux rameuses auront derrière elles de belles années de pratique. Même si, comme elles le soulignent elles-mêmes, elles ont davantage de chance de faire partie de l’encadrement que de l’équipage d’un bateau, si Paris remportait l’organisation des Jeux, elles sont toutes les deux prêtes à arrêter leur carrière et à reprendre les rames deux ans avant l’échéance pour s’entraîner à fond et décrocher, pourquoi pas, une qualification pour courir la régate olympique “à la maison”.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

22 et 23 Juin : Championnat de France Master à Vichy

22 et 23 Juin : Championnat de France Master à Vichy

Lire l'article
Le grand jour du stade nautique olympique d’Ile-de-France

Le grand jour du stade nautique olympique d’Ile-de-France

Lire l'article
abonné
Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS