Plovdiv 2017 : pas de médailles aujourd’hui pour les Français, mais de nouvelles chances pour demain

22 Juil 2017

 

Maxime Ducret et Bastien Quiqueret font partie des nouveaux finalistes pour demain. © FFA Daniel Blin  
Cet après-midi à Plovdiv, les Français prenaient part à trois finales A. Aucune n’a tourné à l’avantage des équipages tricolores qui ne sont pas parvenus jusqu’au podium. Débrief de la journée, course par course.
 
Première course de la matinée pour le clan français, la finale E du skiff poids léger masculin. Léo Grandsire n’a pas laissé le suspens s’installer, prenant la tête de course d’entrée de jeu et ne la lâchant plus. Il a logiquement remporté cette finale E.
 
Finalement de classement toujours avec le quatre sans barreur masculin. Robinson Doumic, Charlélie Rubio, Gatien Didry et Ondra Zeman n’ont pas pu gagner du terrain sur leurs adversaires chinois et turcs. Ils ont terminé troisièmes de la course.
 
Première demi-finale de la journée, celle du skiff poids léger féminin. Claire Bové a une nouvelle fois démontré toutes ses qualités, se plaçant dans le trio de tête, faisant en sorte aussi bien de distancer ses poursuivantes que de titiller les deux autres leaders. Troisième dans le deuxième 1 000, elle a finalement ravi la deuxième place à l’Allemande. Direction la finale A demain à 10 h 10. “Avant-hier ma course n’était pas pleine. Aujourd’hui, j’ai fait un meilleur parcours, le bateau glissait bien”.
 
Ce fut ensuite au tour des frères Turlan de faire une belle démonstration contre leurs rivaux directs, les Serbes Pivac et Mackovic. S’installant en tête dès le début de la course, ils ont su décaler les attaques, sans jamais être véritablement menacés. Ils ont donc logiquement remporté leur demi-finale et courront demain à 10 h 38 la finale A du deux sans barreur. “Plus de pression bien sûr aujourd’hui, commente Thibaud Turlan, on est partis plus vite pour se mettre moins en difficulté, on a pu maîtriser les attaques. Demain, on aura tout le monde à l’œil, on fera ce qu’on sait faire”.
 
Bastien Quiqueret et Maxime Ducret avaient eux aussi une demi-finale des plus relevées, avec de sérieux concurrents. C’est avec les Lituaniens que la lutte fut la plus âpre. Au final, ces derniers ont remporté la course, avec seulement 23 centièmes d’avance sur les tricolores. Finale A pour eux également, demain à 11 h 08. “On est partis dans le tas, explique Bastien Quiqueret, et ça a commencé à partir. On a essayé de chercher les Lituaniens dans le dernier 500”. Ils vont miser sur leur force, le premier 1 000, pour faire la différence et inciter leurs adversaires à griller quelques cartouches pour tenter de les rattraper.
 
Le deux de couple féminin poids léger emmené par Anna Piveteau et Marion Colard n’a pas eu le même parcours que les bateaux précédents. Les deux jeunes rameuses ont terminé à la cinquième place et courront la finale B demain à 9 h 50.
 
Le quatre de couple masculin n’a pas, lui non plus, passer le cap de la demi-finale. Baptiste Pointurier, Alban Couturier, Thomas Cousin et Hugo Quemener ont tenté de rattraper le retard du début de course et de remonter leurs concurrents. Partis le loin, ils terminent quatrième et ont pris la direction de la finale B demain à 9 h 15.
 
La matinée s’est achevée avec la course d’Elodie Ravera-Scaramozzino. La Niçoise a une nouvelle fois affiché sa détermination, notamment face à une Américaine conquérante, mais ne s’est pas laissée surprendre. Elle remporte sa demi-finale et sera alignée demain à 12 h 55 en finale A du skiff féminin.
L’après-midi, le quatre de couple féminin courait sa finale B. Camille Juillet, Julie Serre, Julie Voirin et Anne-Sophie Marzin ont dominé le parcours de bout en bout et remporté cette finale B devant les Néo-Zélandaises et les Polonaises.
 
Pas de podium aujourd’hui pour les tricolores
 
Les premières finales se tenaient en fin d’après-midi, sous un soleil de plomb. Premiers à prendre le départ de leur finale A, Mathieu Demange, Paul Goetghebeur, Nicolas Gilbert et Louis Droissart barrés par Thibaut Hacot n’ont pas su prendre le train en marche et ont franchi la ligne d’arrivée à la sixième place.
Côté deux sans barreur poids léger, Maxime Senouillet et Alexis Guérinot ne sont pas parvenus, eux non plus, à triompher d’une concurrence plus féroce qu’eux. Et ce sont des Italiens portés par une dynamique forte qui ont emporté le titre, les Français terminant quant à eux cinquièmes.
Dernière finale A de l’après-midi, celle du quatre de couple masculin poids léger. Là encore, un bateau plein de qualités, mais aussi très jeune, dont l’expérience est encore à parfaire. S’ils ont pointé à la troisième place au passage des 500, ils ont terminé à la sixième place.
 
La délégation française, bredouille aujourd’hui, espère bien se rattraper demain avec cinq finales A au programme !

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Nouvelle série noire à Rotterdam

Nouvelle série noire à Rotterdam

Lire l'article
La médaille française du week-end vient des poids légers

La médaille française du week-end vient des poids légers

Lire l'article
Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS