Première médaille pour la France

28 Juil 2018

 

Des courses une nouvelle fois avancées à Poznan en raison des conditions météo… que l’on n’a pas vu changer, mais cela n’a pas empêché la France de décrocher sa première médaille avec quatre filles qui ont su aller au bout d’elles-mêmes.
 
BLW4X
Faire la course ans penser au podium, sans se mettre la pression. C’est la recette qui a porté Lou Lamarque, Loanne Guivarc’h, Aurélie Morizot et Marion Colard justement vers ce podium, cette médaille de bronze gagnée à l’envie. Parties très fort, les quatre Françaises se sont inscrites d’emblée dans la tête de course, les Italiennes devant et ne laissant personne leur ravir la troisième place, résistant aux attaques allemandes et conservant ainsi leur troisième rang mondial, synonyme de médaille au ponton d’honneur. “Et toujours pas d’enlevage”, commentait en riant Marion Colard. “On a pris un cran au fur et à mesure, ajoute Loanne Guivarc’h, on s’est accrochées”. Une stratégie payante pour les quatre rameuses, dans ce bateau où la transmission s’opère au fil de l’eau, la plus jeune n’ayant que 19 ans et la plus âgée 22 ans.
 
BLM4X
Paul Tixier, Ivan Bové, Léo Grandsire et Andréas Kabir ont réalisé un bien meilleur départ qu’à l’accoutumée, et ont bataillé tout au long du parcours pour rester dans le trio de tête. Mais c’est dans le dernier 500 mètres qu’ils ont cédé du terrain et peu à peu laissé leurs adversaires reprendre l’avantage. Ce sera donc une cinquième place mondiale pour eux, au terme d’une très belle course pour les jeunes tricolores.
 
BM2-
En finale A du deux sans barreur masculin, Thibaud et Guillaume Turlan savaient qu’ils auraient fort à faire avec les paires sud-africaine, roumaine et italienne. Et ce sont justement celles-ci qui se sont battues pour la tête de la course, les tricolores ne parvenant pas à remonter de leur cinquième place, un classement qu’ils conserveront au passage de la ligne d’arrivée.
 
BLM1X
Un départ fort, dont il a le secret et l’habitude, une bonne reprise dans le troisième 500 après une deuxième 500 qu’il qualifie de “mitigé, sur un faux rythme”… Hugo Beurey a une nouvelle fois remporté sa course, avec plus de trois secondes d’avance, laissant ses concurrents se disputer les autres places. “Je pars vite et j’ai un bon train, commente-t-il, il faut que je travaille encore mon 1 000 du milieu”. Mais une performance depuis le début de ces championnats qui est de bon augure pour la finale de demain matin à en juger également par sa montée en puissance et, comme le souligne son entraîneur François Meurillon : “Il a les crocs !”
 
BM2X
“On voulait partir fort à l’image d’hier, explique Bastien Quiqueret, et creuser l’écart tout de suite”. C’est ce qu’ils ont fait avec son coéquipier Hugo Quemener ce matin en demi-finale du deux de couple masculin. “On n’a plus vu les Néerlandais, poursuit Hugo Quemener, mais on voulait être dans le trio de tête le plus vite possible”. Sécurisant leur position tout au long du parcours en repoussant les attaques de leurs poursuivants, les deux Français ont terminé à la troisième place de la demi-finale et s’aligneront demain en grande finale. “On prend un cran à chaque parcours, conclut le Nazairien, on manque encore d’agressivité, mais demain on n’aura rien à perdre”.
 
BW2X
Anne-Sophie Marzin et Margaux Bailleul ont fait un bon départ et se sont inscrites dans la tête de course au passage des premiers 500 mètres, mais elles n’ont pas pu résister aux attaques des Australiennes et ont finalement passé la ligne à la quatrième place. Elles courront la finale B demain à 9 h 30.
 
BM4X
Hadrien Godé, Alexandre Cordonnier, Dorian Morvan et Thomas Cousin ont réussi à partir fort dans leur demi-finale, mais ils n’ont pas pu tenir le train de la concurrence et n’ont pas pu remporter leur ticket pour la finale A. Sixièmes au passage de la ligne, ils courront la finale B demain à 9 h 50.
 ​
BM1X
Premier Français à s’élancer sur le lac Malta ce matin, Alban Couturier a terminé à la troisième place de la finale C, s’inscrivant ainsi au 15erang mondial en moins de 23 ans.

Fabrice Petit

Restez en contact avec l’actualité de l’aviron !
Téléchargez l’application Médias Aviron (sur l’Apple Store et sur Google Play).
Abonnez-vous à Mag Aviron

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Des finales ensoleillées et disputées à Monaco pour le challenge du Prince Albert II

Lire l'article

Plus que deux jours pour profiter de la Black Week de Mag Aviron

Lire l'article

Monaco : un challenge sur des eaux agitées… comme on les aime !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS