fbpx

Sébastien Vieilledent nommé directeur technique national de l’aviron français

21 Avr 2021

 

Depuis l’annonce du départ de Patrick Ranvier, les rumeurs allaient bon train. La plus répandue s’est révélée être crédible, et véridique. Sébastien Vieilledent a été nommé par le ministère à la direction technique nationale de l’aviron français.

Sébastien Vieilledent (à gauche) avec Adrien Hardy en deux de couple à Athènes en 2004. © Igor Meijer

Depuis les auditions le 8 avril pour choisir le nouveau DTN de l’aviron, l’impatience régnait à tous les niveaux : du côté des élus de la fédération, de l’encadrement national, des athlètes, mais aussi du public qui a suivi les péripéties de ces dernières semaines.
Trois candidats étaient en lice : Philippe Limousin, DTN du badminton remercié par les nouveaux élus de la fédération, Rémi Duhautois, directeur du haut niveau de la natation et ancien cadre technique de l’aviron, et Sébastien Vieilledent, champion olympique pour notre sport parti à la direction de l’UCPA il y a quelques années. Et c’est finalement sur ce dernier que le choix de la FFA, mais aussi du ministère des Sports, s’est porté.
Cannois de naissance, il est champion du monde en deux de couple avec Frédéric Dufour en 1994 à Munich. Associé à Adrien Hardy, il décroche l’argent mondial avec lui, toujours en deux de couple, en 2001 à Lucerne puis l’or en 2003 à Milan. Un parcours qui préfigurera le titre olympique décroché en 2004, à Athènes, toujours aux côtés d’Adrien Hardy.
Titulaire du professorat de sport, il met un terme à sa carrière internationale de rameur et devient entraîneur national, initiant la mission d’aide à la performance et officiant notamment à Nantes dont il assurera la direction des pôles France et espoir de 2010 à 2011, avant d’être “débarqué” en 2013. Il reprend des études à la Sorbonne et décroche un master de management du sport. Il part dans le privé, mais tout en restant dans le sport, à l’UCPA. Jusqu’à en devenir un des dirigeants, assumant les fonctions de directeur des activités et de la qualité.
Sa candidature au poste de directeur technique national a emporté l’adhésion de toutes les personnes qui assistaient aux auditions (deux représentants du ministère, deux représentants de l’Agence nationale du sport et Christian Vandenberghe).
Un retour à l’aviron donc au plus haut niveau pour celui qui va désormais mener l’aviron français jusqu’à Paris 2024, avec comme étape les Jeux olympiques de Tokyo.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Rendez-vous le 14 août à Courchevel pour… le Mag Aviron® X3

Lire l'article

Hamish Bond raccroche les pelles

Lire l'article

La FFA affiche ses ambitions en para aviron pour Paris 2024

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT
abonnement papier mag aviron 1 an
35€/an 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier

Accès à l’application Mag aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur