Supaerowing, un rendez-vous aviron pour les étudiants

13 Mar 2019

 

Tout ce week-end se tenait la régate Supaerowing, à Toulouse. L’occasion pour de nombreux équipages universitaires de s’affronter en quatre de couple ou en huit. Malgré une météo capricieuse, le moral est resté au beau fixe sur les bateaux ! 
 
De Grenoble, Paris, Nantes et même d’Espagne, 300 rameurs se sont donnés rendez-vous à Toulouse pour une régate universitaire ces 9 et 10 Mars 2019. La compétition est organisée chaque année par les étudiants de l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE) de Toulouse. Elle voit s’affronter différentes écoles ou universités sur 500 mètres, la même forme que les Championnats de France sprints séniors. 
Une vingtaine d’établissements du supérieur ont répondu présents à cette compétition. Les universités de Nantes ou Grenoble, l’école des mines ou l’institution centrale de Paris, l’école de commerce HEC ainsi que les écoles d’ingénieurs, comme l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) se sont affrontées sur le plan d’eau du Bocage, proche de la Ville Rose. Du beau monde pour prendre les rames. 
Au programme, courses d’aviron, animations et soirée le samedi soir ! « Les rameurs viennent surtout pour l’ambiance » explique Antoine Clément, le président de l’association Supaerowing. « On a une fanfare sur place, des repas communs, des pompoms girls… Tout ça autour du sport. »  C’est dans la bonne humeur que les équipages féminins et masculins se sont donc affrontés samedi et dimanche. En quatre, les étudiants de Genève ont terminé premier chez les hommes alors que se sont les étudiantes de l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC) qui se sont imposées pour les femmes. En huit, Centrale Paris a gagné en 1’26’’91. Chez les femmes, l’Université de Nantes a brillé face à l’ISAE Toulouse et HEC Paris (temps : 1’47’’74). 
Pourtant, cette année la météo a joué des siennes. Les fortes rafales de vent ont contraint les étudiants à retarder les courses et certaines finales.  « Les équipages viennent pour la bonne ambiance. » mentionne Antoine Clément, « il y a eu quand même des déçus à cause des annulations de courses, mais on a eu beaucoup de retour positifs. » De quoi encourager les étudiants pour les futures manifestations. 
Pour cela, c’est un travail de longue haleine qui anime les bénévoles étudiants. Rameurs ou non, ils se mobilisent toute l’année pour proposer cette compétition d’aviron. La mécanique est bien huilée, 30 personnes se relaient à l’organisation de la régate. Les deuxièmes années prennent les décisions, lorsque les premières années font de l’observation. « Différents pôles sont nécessaires à l’organisation de la course : sponsors, communication, logistique etc. afin de trouver des bateaux, des hôtels ou des fonds ». A ce titre, le budget pour l’édition 2019 est de 22 000 euros. 
Les clubs d’aviron de Toulouse aident les étudiants dans l’organisation de la régate, la ligue Occitanie d’Aviron est aussi de la partie. Les bateaux sont notamment loués par des clubs de l’agglomération toulousaine. Pour participer à la régate, il faut simplement être licencié Fédération française des sports universitaires (FFSU) dans un établissement d’enseignement supérieur. 
 
Thomas Prongué

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

22 et 23 Juin : Championnat de France Master à Vichy

22 et 23 Juin : Championnat de France Master à Vichy

Lire l'article
Le grand jour du stade nautique olympique d’Ile-de-France

Le grand jour du stade nautique olympique d’Ile-de-France

Lire l'article
abonné
Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Deuxième étape de coupe du monde ce week-end à Poznan

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS