fbpx

boutique mag aviron

Tokyo 2020 : une cérémonie d’ouverture pas comme les autres… pour des Jeux pas comme les autres

24 Juil 2021

 

Le stade olympique de Tokyo s’est embrasé hier lors de la cérémonie d’ouverture des XXXIIe Jeux olympiques de l’ère moderne. Et pourtant, il était quasiment vide. Retour sur un moment particulier et qui, on l’espère, restera unique dans l’histoire du sport.


Habituellement les places pour une cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques sont une denrée rare et précieuse qui suscitent la convoitise, bien que ce soit par dizaines de milliers qu’on les compte. Mais pour ces Jeux pas comme les autres, le problème n’allait pas être le même : qui dit huis clos dit pas de public. Seuls celles et ceux qui disposent déjà du droit d’assister aux épreuves pouvaient prétendre à y assister. A l’heure où l’on compte chaque personne dans le moindre espace, il semble important – voire normal – de les citer : 900 personnes intervenantes et invités d’honneur, 3500 personnes du côté des médias (2000 journalistes et photographes et 1500 diffuseurs) et environ 6000 athlètes et officiels des équipes… quand cette dernière catégorie dépasse habituellement les 12000 personnes ! Il faut dire qu’entre les sportifs déjà impliqués dans les épreuves qui avaient commencé, mais aussi les contraintes imposées par le comité d’organisation (un maximum de 6 officiels et staff par délégation), il y avait de quoi refroidir les ardeurs des participants pourtant les plus festifs de la soirée. Certaines nations avaient ainsi annoncé en amont de la cérémonie qu’elles réduiraient drastiquement le volume de leur représentation, d’autant plus que le respect de la distanciation physique était inlassablement et mécaniquement répété par les volontaires qui géraient l’arrivée des athlètes. Festifs, les athlètes le sont restés d’ailleurs envers et contre tout, voulant laisser derrière eux pendant ces quelques heures tout ce qu’impose la Covid-19 à la planète depuis maintenant 18 mois.

De la mesure et de l’émotion

Côté personnalités, du beau monde dans la tribune officielle avec, bien sûr, le président du CIO Thomas Bach et la présidente du comité d’organisation Seiko Hashimoto, Emmanuel Macron, la première dame des Etats-Unis Jill Biden et l’empereur du Japon Naruhito qui a prononcé la phrase que tout le monde attendait, officialisant l’ouverture des Jeux de la XXXIIe olympiade. Phrase qui d’habitude est salué par les viva aussi bien des athlètes que du public. Mais au vu du faible nombre de participants en tribunes… c’est finalement l’écho dans le stade qui a fait résonner les cris des athlètes. Un écho qui a permis de vérifier ce que pensaient certains grands compositeurs du public : il sert à l’acoustique. Des discours parfois difficiles à comprendre (les sous-titres sur les écrans géants n’ont certainement jamais été autant appréciés), des musiques qui faisaient vibrer l’ensemble du stade… Mais du côté du spectacle, le Japon a su réduire la voilure en proposant toutefois un moment soulignant les valeurs de l’olympisme, du sport, avec une pointe d’émotion, notamment lorsque la chronologie depuis l’attribution des Jeux à Tokyo a défilé sur l’écran, jusquà ce mois de mars 2020 où la planète s’est arrêtée de vivre… Le Japon a su montrer son ouverture, en acceptant malgré la situation sanitaire, que les Jeux se tiennent, comme il avait relevé la tête à l’issue la catastrophe de Fukushima après laquelle la candidature avait été déposée et validée. Une ouverture saluée par tous et désormais gravée dans le marbre des images à travers le monde, avec la devise olympique devenue, en anglais : “Faster, Higher, Stronger, Together”. La flamme olympique, témoin de la réalité de ce que vivent ces Jeux pas comme les autres, brille désormais au cœur du stade olympique tokyoïte.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

EN DIRECT – Mondiaux de Beach rowing sprint – 3e journée

Lire l'article

Une cérémonie pour les médaillés 2021

Lire l'article

Mondiaux de Beach rowing sprint : razzia argentée pour les Bleus !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT
abonnement papier mag aviron 1 an
35€/an 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier

Accès à l’application Mag aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur