Une nouvelle page se tourne pour Julien Bahain

13 Mai 2014

 

Après quatorze années de haut niveau au sein des équipes de France, le franco-canadien Julien Bahain va voler vers d’autres horizons. La décision est prise : il s’envolera vers le Canada en septembre 2014. Beaucoup de choses se bousculent ces dernières heures dans la vie de Julien : Katie vient d’accepter sa demande en mariage et c’est tout jeunes mariés ou futurs mariés qu’ils traverseront l’Atlantique.

« Je suis né avec la double nationalité franco-canadienne. Depuis tout petit, j’ai grandi entre les deux cultures et ma carrière de sportif de haut niveau en aviron m’a amené sur de nombreux podiums internationaux sous les couleurs de la France. Mais mon autre moitié a toujours souhaité vivre et ramer au Canada. Après une année sabbatique et une année de reprise, il s’avère qu’au regard du règlement de la Fédération Internationale des sociétés d’aviron (FISA), je suis éligible pour un changement de pays. En effet, depuis septembre 2012 (championnat d’Europe), cela fait plus d’un an que je n’ai pas concouru sous les couleurs françaises en compétition officielle FISA .
D’un point de vue personnel, il nous est possible avec ma compagne de nous lancer dans cette fantastique aventure que peut représenter une nouvelle vie à deux à l’autre bout du monde. Il est rare dans une vie d’avoir l’ensemble des éléments réunis vous permettant de dire que si vous ne saisissez pas cette opportunité maintenant, elle ne se représentera pas une autre fois. C’est le cas pour moi aujourd’hui. Je me dis que c’est le moment de m’envoler pour le pays de l’érable et de tenter ma chance au sein de la sélection canadienne. Les discussions entamées avec Rowing Canada me font dire qu’il est temps pour moi de sauter le pas. D’un point de vue technique, il me sera demandé de vivre à Victoria en Colombie Britannique dans la région de Vancouver afin d’être au quotidien avec le groupe d’entraînement sous les ordres du head coach Martin McElroy.
Il est évident que cette décision n’est pas la plus facile à prendre car cela est un profond bouleversement d’un certain équilibre trouvé entre ma pratique du haut niveau, ma vie professionnelle et ma vie personnelle. Je tiens d’ailleurs tout particulièrement à remercier la SNCF, mon employeur, qui m’accompagne depuis maintenant trois ans. Une fois de plus, ils répondent présents en acceptant ma demande de congé sans solde et en assurant ainsi mon retour après les Jeux de Rio.

Une décision commune avec Katie 

« Certains ne comprendront peut-être pas cette décision. J’ai toujours avancé dans ma vie en me fiant à mon instinct. Je ressens le besoin de voir autre chose, de vivre mon sport autrement après plus de onze ans à haut niveau, de parfaire mon anglais, de compléter cette partie de moi dans ce pays où la moitié de ma famille est née et vit. Il est vrai que les derniers évènements au sein du groupe m’ont amené à me poser beaucoup de questions quant à ma vision de ma pratique. C’est certainement la goutte qui a fait déborder le vase. C’est une somme de détails qui font qu’on saisit l’opportunité là où elle se présente. Cela fait des années que j’en parle et la chance se présente maintenant. Peut-être que les choses auraient pu se dérouler autrement mais là n’est pas la question. Je regrette juste au final qu’au sein du groupe nous n’ayons pas eu l’occasion de mieux nous connaître car je reste persuadé que le manque de communication et nos egos nous ont menés à beaucoup d’incompréhension. »

Tout le monde savait que les tension étaient fortes avec de nombreux contentieux et différents qu’il aurait fallu certainement gérer autrement. Laisser partir un de nos meilleurs rameur n’est il pas un peu du gâchis ?

Julien le dit lui même ! « Mon grand regret, c’est de ne pas ramer sous les couleurs de la France dans mon pays. Je serai à Aiguebelette en skiff sous les couleurs du Canada. »

Je souhaite, à mes coéquipiers, tout le meilleur dans ce formidable projet du 8+. La route est encore longue jusqu’à Rio mais ils ont tout pour réussir et je resterai l’un des plus fervents supporters de ce projet.

Et même outre Atlantique, « l’aventure continue… »

Eric Marie (function(jQuery) { function init() { wSlideshow.render({elementID:”284415151481702760″,nav:”none”,navLocation:”bottom”,captionLocation:”bottom”,transition:”fade”,autoplay:”1″,speed:”5″,aspectRatio:”auto”,showControls:”true”,randomStart:”false”,images:[{“url”:”2/6/0/0/2600927/8637622.jpeg”,”width”:374,”height”:249,”fullHeight”:249,”fullWidth”:374},{“url”:”2/6/0/0/2600927/5104480.jpeg”,”width”:400,”height”:266,”fullHeight”:733,”fullWidth”:1100},{“url”:”2/6/0/0/2600927/2248243.jpeg”,”width”:400,”height”:266,”fullHeight”:733,”fullWidth”:1100}]}) } jQuery ? jQuery(init) : document.observe(‘dom:loaded’, init) })(window._W && _W.jQuery)

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Championnats de France UNSS 2019 : un beau spectacle à Mâcon ce week-end!

Lire l'article
Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Affluence record attendue ce week-end aux Championnats de France d’aviron sur mer

Lire l'article
Que se passe-t-il dans notre corps pendant une course d’aviron ?

Que se passe-t-il dans notre corps pendant une course d’aviron ?

Lire l'article
abonné

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS