Vers la fin du deux sans barreur poids léger ?

10 Mai 2018

 

Le podium du deux sans barreur poids léger le 15 avril 2018 à Cazaubon. La disparition du quatre sans barreur poids léger du programme olympique aura peut-être raison de son petit frère, le deux sans barreur, qui pourrait être supprimé des championnats de France bateaux courts.
 
Chacun l’aura constaté : la liste des rameurs retenus en équipe de France ne compte aucun pointu poids léger. Et pour cause : au programme des différents rendez-vous internationaux, le quatre sans barreur PL a disparu. Ne subsiste plus que le deux sans barreur PL. Le directeur technique national Patrick Ranvier a donc fait le choix de ne pas envoyer d’athlètes dans cette discipline. “Le deux sans barreur PL était un bateau de formation pour le quatre sans barreur, explique-t-il, aujourd’hui nous avons besoin de concentrer tous nos moyens humains et financiers sur des disciplines comme la couple pour les poids légers, ou la pointe TC”. En effet, le DTN veut proposer aux rameurs aujourd’hui engagés dans un projet en pointe PL une nouvelle orientation. “J’ai proposé qu’on renonce à s’inscrire dans une démarche de performance en pointe PL, poursuit-il, car il nous faut toutes nos forces vives pour renforcer encore le niveau en pointe TC”. Pour ceux dont le gabarit physique permettra une telle reconversion. Pour les autres, c’est vers la couple qu’il leur faudra trouver une nouvelle voie. “Il faut faire comprendre qu’il n’y a plus aucun débouché pour la pointe PL”. De quoi se poser la question de l’utilité de continuer à inscrire la discipline au menu des championnats de France bateaux courts dont l’objectif est l’entrée en équipe de France. Et justement, Patrick Ranvier se la pose : “Je pense qu’il n’y en aura plus l’année prochaine au programme des bateaux courts, pour 2018 la réglementation sportive était déjà établie, mais c’est une proposition qui sera soumise à la commission des compétitions”. Le deux sans barreur poids léger devrait donc rejoindre le programme des championnats de France bateaux longs.
Du côté des rameurs se pose la question de cette reconversion. “Cela avait été plus ou moins annoncé, commente Hugo Doussot de Mâcon, mais comme je ne suis pas sur un pôle, je n’ai pas eu l’information directement, je l’ai su par d’autres rameurs qui en font partie”. Partir en couple PL ou en pointe TC ? Associé à Romain Gaulthier depuis 3 ans, c’est plutôt la seconde solution qu’il envisagerait. “Si on regarde les chronos de Cazaubon, on est devant certaines paires TC. Côté gabarit ça sera compliqué quand même : on est au poids sans faire de régime et même si on prenait de la masse, ça ne changerait pas grand-chose”.
Benoît Robin (Rouen) était davantage informé. “On savait qu’il n’y aurait pas de sélection en pointe PL, confirme-t-il, le vice-président du CNA Rouen est vice-président de la FFA (Thierry Renaud, NDLR), mais il y avait quand même un titre et des médailles à aller chercher, on n’allait pas cracher dessus”. Et le résultat était au rendez-vous puisqu’avec Antoine Jégousse ils ont décroché le fanion tricolore. “A la base on voulait partir en skiff, mais on n’a pas été au top à la tête de rivière de mars. On a donc préféré chercher une finale A que de faire une B ou une C en skiff”. Le choix de Benoît Robin et de son coéquipier est fait pour la saison prochaine : “On va passer en TC. Cela enlève les contraintes de régime et donc de la fatigue. On est charnière finale A et B des chronos TC. On n’a rien à perdre, surtout si on se fait plaisir. Il y aura du boulot, mais d’autres avant l’ont fait. Et si en plus le résultat est là, pourquoi pas”.
La concurrence va donc encore se renforcer l’année prochaine, et le niveau aussi !
 
Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Nouvelle série noire à Rotterdam

Nouvelle série noire à Rotterdam

Lire l'article
La médaille française du week-end vient des poids légers

La médaille française du week-end vient des poids légers

Lire l'article
Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Orage, vent, pluie… Rotterdam !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS