Yvan Deslavière : une longue histoire avec le huit

5 Nov 2014

 

L’ancien rameur de haut niveau et actuel conseiller technique régional d’Ile-de-France a pris hier la tête du groupe hommes toutes catégories de l’équipe de France d’aviron. Il compte bien aller au bout de ses idées pour mener l’aventure du huit.

Le huit, c’est un projet qui lui tient à cœur depuis longtemps. Yvan Deslavière en avait même fait son sujet de mémoire alors qu’il passait son BE2 en 1998. “J’ai un attachement fort par rapport à ce bateau, explique-t-il, j’y tiens. C’était un sujet de réflexion déjà pour moi, alors que j’étais coupleux en équipe de France à la fin des années 90 ; ce bateau a toujours eu un attrait important à mes yeux et avec 2003 (Yvan ramait dans le huit français qui finit quatrième aux championnats du monde à Milan), j’ai une histoire avec ce bateau. Patrick Ranvier connaissait cet attachement”. Ce n’est donc pas une surprise que le directeur technique lui ait proposé d’en reprendre la gestion et, par la force des choses, celle du groupe hommes TC. Yvan Deslavière a accepté mais a toutefois mis ses conditions : “Je voulais certaines garanties, celles de pouvoir aller au bout de mes idées. On a échangé avec Patrick et le président de la Fédération à ce sujet, je suis honoré et fier de pouvoir relever le défi, je vais me livrer à 200%”.

S’il a suivi l’aventure initiée en 2003 de loin, davantage en tant que supporter que technicien, il n’en a pas moins un avis sur le bateau roi français. “Il y a énormément à faire, poursuit-il, des choses à revoir et à modifier dans beaucoup de lignes, il ne faut pas avoir peur de le faire et de revisiter certains aspects. Si ça ne marche pas, je tomberai mais sans regrets car je serai allé au bout de mes idées”. L’un de ses leitmotivs est la confiance qui l’a dans les rameurs qui témoignent d’un engagement total, et compte sur leur confiance dans le projet qu’il va mettre en place. 
Yvan Deslavière (troisième en partant de la gauche) était aligné en quatre sans barreur avec son club de l’Aviron Marne et Joinville lors des championnats de France sprint à Gérardmer. “Ce bateau, il faut qu’on le gère comme un sport collectif ; c’est le plus beau bateau, mais aussi le plus compliqué, on ne peut pas le gérer comme un deux sans barreur ou un quatre sans barreur pour lesquels notre méthode fonctionne. Le huit a des dimensions collectives différentes”. Un point de divergence qu’il a toujours eu avec d’autres rameurs, depuis très longtemps. “Déjà à l’époque où Daniel (Fauché) et moi ramions ensemble en équipe de France et qu’on en discutait, on n’avait pas le même avis sur ce bateau”.

Prendre la suite de Daniel Fauché n’est pas une mince affaire pour Yvan Delasvière. “C’est un ami, c’est peut-être ce qui a été le plus dur dans cette succession, de ne pas pouvoir l’appeler pour lui en parler. Mais on s’est croisés depuis, on a échangé. Derrière le huit, il y aura un deux sans barreur, un quatre sans barreur et pour moi, il reste le meilleur entraîneur du quatre sans barreur en France”.

Prendre la tête de l’ensemble des hommes TC, c’est la garantie pour le nouveau chef de secteur que chacun des rameurs du groupe puisse dire son envie de monter dans le huit, et ainsi élargir au maximum le champ des possibilités. “Je vais aussi être entraîneur, donc quand le huit sera sur l’eau, je serai dans une coque. Je n’ai pas encore rencontré les autres entraîneurs du secteur, mais chacun sera responsable de son bateau, on échangera bien sûr mais je veux travailler en confiance avec eux”.

Ses premières directives et orientations, Yvan Deslavière les réserve aux rameurs qu’il va commencer à rencontrer ce week-end à la tête de rivière de Sainte-Livrade.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Des finales ensoleillées et disputées à Monaco pour le challenge du Prince Albert II

Lire l'article

Plus que deux jours pour profiter de la Black Week de Mag Aviron

Lire l'article

Monaco : un challenge sur des eaux agitées… comme on les aime !

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT 
100% NUMÉRIQUE
15,99€/an

Les 4 numéros de l’année en version numérique

Un accès au 4 dernier numéros (offert)

Accès illimité aux articles du site

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
PAPIER + NUMÉRIQUE
29€/an

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

4 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT  (2 ANS)
PAPIER + NUMÉRIQUE
49€/2ans

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

8 numéros au total + hors série

Abonnement numérique

EN SAVOIR PLUS