fbpx

boutique mag aviron

Zagreb 2021 : l’équipe de France décroche sept médailles en Croatie

1 Mai 2021

 

Le rideau est tombé sur la première étape de coupe du monde à Zagreb. Sur les dix bateaux français engagés, sept reviennent avec des médailles, dont trois en or. Un bilan comptable positif, notamment pour les bateaux déjà qualifiés, mais quelques incertitudes pour ceux qui doivent encore décrocher leur qualification.

Le quatre sans barreur fait partie des trois bateaux médaillés d’or. © Eric Marie-Mag Aviron

Alors que le ciel croate se couvre, les abords du lac Jarun se sont peu à peu vidés de leurs occupants qui étaient venus en découdre. Un ciel qui rappelle pourquoi c’est aujourd’hui que se sont déroulées les finales de cette première manche de la coupe du monde, obligeant la plupart des concurrents à être performants dès cette première course en ligne du week-end, après des parcours contre-la-montre hier en séries.
Un format et une concurrence qui ont motivé les Bleus à tout donner, et à décrocher sept médailles.

Les médaillés d’or

L’or à Varèse, et maintenant l’or à Zagreb. Hugo Boucheron et Matthieu Androdias poursuivent sur leur lancée cette saison avec des courses dominées, comme celle de ce matin en demi-finale. Les deux tricolores sont une nouvelle fois parties en tête, mais avec une gestion différente. “La course a été plus agressive, explique Hugo Boucheron, cela nous a demandé plus d’énergie qu’à Varèse”. Matthieu Androdias le confirme : “On a dû être efficace, on apprend à être de plus en plus efficient”. Une recette qui a payé puisqu’ils ont remporté cette finale du deux de couple et ainsi leur première médaille d’or mondiale de la saison.

Cette victoire, Benoît Demey, Benoît Brunet, Thibaut Verhoeven et Dorian Mortelette en avaient besoin. “Il fallait qu’on gagne, avance Dorian Mortelette, en plus face aux Polonais champions du monde. Comme il faut qu’on gagne la qualification à Lucerne. Et on a vu qu’une fois qu’on est devant, on reste devant. C’est plus facile de contrer les attaques que d’attaquer”. Une course menée de bout en bout qui leur a permis de décrocher l’or et d’ajouter de l’envie pour le rendez-vous suisse dans deux semaines sur le Rotsee.

Claire Bové n’avait pas caché sa joie de remonter en deux de couple poids léger avec Laura Tarantola, et le plaisir était réciproque. Cerise sur le gâteau, les deux rameuses ont décroché l’or sur le Jarun avec 15 secondes d’avance sur l’équipage biélorusse. “On a fait une super course, note Laura Tarantola, ça fait plaisir de revenir comme ça”. Les deux rameuses ont confirmé l’impression de leur cheffe de secteur, Christine Gossé, qui constatait qu’elles n’avaient rien perdu durant la blessure de la Grenobloise.

Les médaillés d’argent

“On arrive à prendre des crans depuis Varèse”, notait Guillaume Turlan. Ils l’ont démontré aujourd’hui en finale du deux sans barreur face aux frères Sinkovic qui couraient “à la maison”. Tenant les Espagnols à l’écart, les Bleus ont réussi à s’emparer de la médaille d’argent. “On va plus vite dans le premier 1000, c’est agréable et frustrant à la fois, car il nous reste des choses à gommer. Mais le contrat est rempli”.

De retour ensemble ici à Zagreb, Hélène Lefebvre et Elodie Ravera ont dû composer avec le leadership lituanien, qu’elles n’ont pas réussi à accrocher même si c’était leur objectif. “On a fait notre course à balle, commente Elodie Ravera, mais cela n’a pas suffi”. Les deux tricolores ont donc décroché l’argent. “On est contentes, note Hélène Lefebvre, on a retrouvé des sensations, mais qu’on n’arrive pas encore à retranscrire en course. On manque de bornes, de physique, on le paie cash. Mais si on veut être plus fortes, on sait que ce ne sera pas dans la facilité”.

Le quatre de couple féminin a lui aussi remporté l’argent. Violaine Aernoudts, Margaux Bailleul, Marie Jacquet et Emma Lunatti prenaient part à leur première compétition dans cette composition et ont rempli l’objectif d’accrocher le bateau allemand, mais aussi de tenir les Suisses à l’écart. “Notre course s’est bien passée, commente Emma Lunatti, il nous reste des réglages à faire, mais l’objectif c’est Lucerne”.

Les médaillées de bronze

Maya Cornut et Emma Cornelis voulaient jouer avec la paire tchèque, elles l’ont fait en début de parcours, avant de leur laisser la seconde place et terminent finalement troisièmes de la course. “On savait qu’il fallait s’accrocher aux Croates, explique Emma Cornélis, on est bien parties, mais on a senti qu’on manquait de jus. On a tenté, on a tout donné”.

Deux autres bateaux couraient aujourd’hui en finale du deux de couple poids léger : d’un côté Hugo Beurey et Victor Marcelot et de l’autre Pierre Houin et Ferdinand Ludwig. Les premiers ont terminé à la cinquième place et les seconds à la sixième place.

Dans deux semaines se tiendra la “régate de la mort” à Lucerne : ça passera ou ça cassera pour les équipages qui joueront alors leur dernière chance pour se qualifier pour Tokyo. Le week-end suivant, le Rotsee accueillera la deuxième étape de coupe du monde. La première échéance semblait dessinée pour les Bleus, mais les résultats de ce week-end apportent quelques incertitudes, en dehors du quatre sans barreur masculin et du quatre de couple féminin, sur les bateaux qui seront présentés par la France à la qualification olympique.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Tokyo 2020 : une cérémonie d’ouverture pas comme les autres… pour des Jeux pas comme les autres

Lire l'article

Tokyo 2020 en direct : Journée 2 – Entrée en matière maitrisée pour Laura Tarantola et Claire Bové

Lire l'article

Tokyo 2020 : premières séries sur le Sea Forest Waterway

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT
abonnement papier mag aviron 1 an
35€/an 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier

Accès à l’application Mag aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur