fbpx

boutique mag aviron

Zagreb 2021 : une loi du nombre qui reporte tout sur les finales

30 Avr 2021

 

Après des séries aujourd’hui en contre-la-montre, c’est en ligne que demain les Bleus joueront leurs premières finales de coupe du monde à Zagreb. Retour sur une première journée de compétition un peu particulière.

Laura Tarantola et Claire Bové signent une belle prestation pour leur retour en deux de couple PL. © Eric Marie-Mag Aviron

Rien ne laissera vraiment une compétition d’aviron se dérouler normalement. Quand la Covid-19 ne vient pas troubler la fête, aussi bien avec ses contraintes sanitaires qu’avec son lot de cas positifs, c’est la météo qui s’invite et modifie aussi bien le format de la compétition que sa durée.
Si, avant même d’arriver à Zagreb, trois bateaux tricolores savaient qu’ils étaient déjà sur le podium, les autres savaient qu’il faudrait se battre, avec plus ou moins de difficultés, pour monter sur la boîte : certains auraient quelques adversaires à éliminer en finales directes, d’autres devraient gagner leur ticket pour la fin de la compétition. Une fin qui sera toutefois anticipée puisque la météo attendue dimanche a obligé l’organisation à raccourcir la compétition d’une journée, ramenant les finales à samedi après-midi. Une première journée de compétition qui aura tout de même livré son lot de satisfaction au clan français avec, pour les séries du matin, le recours au contre-la-montre, un format adopté en concertation avec World Rowing, Tokyo 2020 et la commission des athlètes.

Secteur féminin :
Les quatre embarcations engagées chez les femmes couraient toutes aujourd’hui avec comme seul véritable enjeu leur ligne d’eau pour la finale.
Première course de la matinée, celle de Maya Cornut et Emma Cornélis en deux sans barreur. Les tricolores ont terminé à la troisième place, mais peuvent espérer jouer avec la paire tchèque lors de la finale demain.
En deux de couple, Hélène Lefebvre et Elodie Ravera ramaient ensemble au niveau international pour la première fois depuis les Europe de Poznan. Elles ont terminé à la deuxième place derrière le double lituanien. La cheffe de secteur Christine Gossé, affiche une confiance certaine dans ses rameuses qui ont affiché de belles choses.
En deux de couple poids léger, personne ne sait si les Biélorusses ont caché leur jeu, mais Laura Tarantola et Claire Bové ont remporté le contre-la-montre ; les deux rameuses semblent ne rien avoir perdu, la cheffe de secteur estime même que le bateau étalon de la flotte française tient toujours son rôle et a accompli certains progrès.
Le quatre de couple féminin a quant à lui terminé à la deuxième place du contre-la-montre, derrière un bateau allemand déjà qualifié pour Tokyo. Une performance qu’il faudra confirmer en bord à bord en finale demain.

Secteur masculin :
Premier bateau masculin à s’élancer sur le lac Jarun, le deux sans barreur de Thibaud et Guillaume Turlan a terminé en tête de sa série, décrochant son ticket pour la finale A. Une course au départ compliqué : “On n’a que 30 secondes pour s’accrocher, notaient-ils, et le passage aux 750 avec l’ouverture sur le plan d’eau d’échauffement est compliqué”. Mais les deux frangins ont assuré l’essentiel, et retrouveront les locaux de l’étape demain en finale : les redoutés frères croates Sinkovic.
Pas de suspens non plus en deux de couple masculin. Hugo Boucheron et Matthieu Androdias affichent une forme olympique, qui s’est traduite par une victoire dans leur série en contre-la-montre et le meilleur temps de la matinée en deux de couple. Ils devront néanmoins enchaîner deux parcours demain, avec une demi-finale en début de programme.
Six engagés en quatre sans barreur, c’est donc une série préliminaire pour l’attribution des lignes d’eau que couraient Benoît Demey, Benoît Brunet, Thibaut Verhoeven et Dorian Mortelette ont terminé à la troisième place, mettant en place ce qui avait été convenu comme consigne avec le staff.

C’est en repêchage que les deux de couple poids léger français jouaient leur sort, leur deuxième place à chacun en série ne leur permettant pas d’embrayer directement sur la finale A. Les deux bateaux couraient côte à côte l’après-midi, et c’est à l’avantage du duo Hugo Beurey/Victor Marcelot que le repêchage a tourné avec une victoire devant les Autrichiens. Pierre Houin et Ferdinand Ludwig, troisièmes, se qualifient eux aussi pour la finale A.
Le quatre de couple masculin n’a pas eu le même parcours. Un parcours qui s’est achevé en repêchage pour Romain Harat, Albéric Cormerais, Bastien Quiqueret et Benjamin Haguenauer, qui ont terminé cinquièmes de la course. La catégorie ne comptant que sept engagés, c’est ici que s’arrête l’aventure croate pour eux.

Demain matin, Hugo Boucheron et Matthieu Androdias courront en demi-finale du deux de couple. Sauf accident, ils rejoindront les huit autres bateaux français en finales A de cette première étape de coupe du monde. La France est déjà mathématiquement assurée de décrocher des médailles, mais les autres bateaux ne voudront certainement pas laisser uniquement parler la loi des nombres et faire jouer celle du sport.

Fabrice Petit

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’aviron italien en deuil après la disparition de Filippo Mondelli

Lire l'article

Patrick Ranvier : “On fait un métier formidable”

Lire l'article
abonné

Zagreb 2021 : l’équipe de France décroche sept médailles en Croatie

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT
abonnement papier mag aviron 1 an
35€/an 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier

Accès à l’application Mag aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur