Episode 3 – Le Sanctuaire de Bel Caïr : l’avenir du jeu

25 Mai 2020

 

Troisième et dernier opus de notre mini-série sur le jeu en ligne inventé par deux entraineurs beaucairois pour suivre et motiver leurs jeunes rameurs. Comment fonctionne le jeu en pratique ? Comment est perçu l’initiative par les autres clubs de la région ? Eléments de réponses.

Retour sur ces premières semaines d’utilisation. La plateforme du Sanctuaire de Bel Caïr fonctionne à l’aide de Google Drive. Un dossier permet aux jeunes et aux entraineurs d’échanger entre eux. Les rameurs renseignent les entrainements réalisés chez eux, les temps à l’ergomètre ou les répétitions sur des circuits de renforcement musculaire. “Ça va assez vite” explique Pierre-Edouard Housset.

Du coté des autres clubs, le jeu et sa vidéo de présentation ont été accueillis favorablement. A l’aviron Setois, le président Maxime Dalmon a été surpris par la qualité du travail ainsi effectué : “la vidéo fait très pro. Il y a beaucoup de travail derrière les dessins”. Un bel outil en somme pour le club beaucairois.

Le président du club Sétois et aussi entraîneur, s’interroge toutefois sur l’infrastructure opérationnelle et le coût du projet. “C’est très fédérateur pour les gamins. C’est bien de pouvoir les motiver, mais il faut transformer l’essai en quelque sorte.” Le jeu en ligne doit en effet permettre aux rameurs et rameuses de Beaucaire de mieux s’entrainer, d’aller plus vite sur l’eau et d’être plus performant à l’ergo. Un medium pour amener les adhérents à la performance en quelque sorte.

“Si ça prend on va peut-être faire un site internet pour la rentrée. Cela deviendrait notre suivi d’entrainement, c’est ludique et ça motive tout le monde au club.” Pierre-Edouard Housset, créateur du jeu et entraîneur à l’aviron Beaucaire

Avatar Sanctuaire Bel Caïr, PYERO

C’est un outil pour que les rameurs fassent du sport. En ce sens c’est super ! C’est marqueur d’un club dynamique s’explique Maxime Dalmon. Les coachs beaucairois fédèrent autour de leur projet et c’est vrai qu’aujourd’hui c’est compliqué pour les jeunes de les sportiviser. Il faut les amener à s’intéresser à la vie associative.” Du coté de Sète, le club utilise aussi un système de jeu, les 7 Péchés Capitaux pour fédérer rameurs et rameuses qui pratiquaient à la maison pendant le confinement.

En attendant, l’initiative reste uniquement accessible aux adhérents beaucairois. Le Sanctuaire de Bel Caïr dispose d’une histoire propre à son ancienne cité médiévale qui ne s’adapte pas forcément à toutes les villes en France. Le renouvellement du combat entre Rownins et Corhonariens a déjà été pensé par Maxime Fort et Pierre-Edouard Housset, pour durer dans le temps. Avec le retour à la normale et la fin du confinement, le jeu évoluera surement expliquent les deux fondateurs. En attendant, les séances à la maison se poursuivent pour les rameurs de Beaucaire où la municipalité n’a toujours pas décidé de la réouverture du club.

Thomas Prongué

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Défi à 8 : une annulation qui pèse pour les SN Tain-Tournon

Lire l'article

10 ans de passion, de partage, de joies, de peine… avec vous et pour vous !

Lire l'article

Championnats de zones : des rendez-vous en sursis ?

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
35€/an

Réception trimestrielle du magazine papier chez vous.

5 numéros papier & numérique

Accès à l’application Medias Aviron

EN SAVOIR PLUS

ABONNEMENT 
25€/an

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur

EN SAVOIR PLUS