fbpx

bannière-collector

Thibaut Verhoeven tombe le record de France du 100 km à l’ergo

11 Avr 2020

 

En 6h22’17, le rameur verdunois, actuellement confiné dans son Sud-Ouest natal, s’est emparé ce samedi du record national jusqu’ici détenu par le Nordiste Julien Brabant (6h24’54). Un effort de « dingo » sur lequel il a accepté de revenir pour nous…

Pour les compétiteurs en manque d’action, cette période de cloisonnement est décidément propice aux « challenges » les plus musclés. Pour ne pas dire les plus fous…
Actuellement confiné dans son Sud-Ouest natal, l’international verdunois Thibaut Verhoeven n’a pas fait dans la demi-mesure en s’attaquant, ce samedi, au record de France du 100 km à l’ergo… sur la terrasse de la propriété familial de Casseneuil (Lot-et-Garonne). Un record dont il est venu à bout après 6h22’17 d’efforts, éclipsant au passage le chrono de référence (6h24’54’’2) établi en novembre 2019 par le spécialiste de l’exercice Julien Brabant. Ravitaillé par ses parents et « physiquement » encouragé par son frère Rémi – cycliste émérite – qui, parallèlement, n’a pas hésité à faire tourner sur… 210 km le vélo d’appartement !
Suivi, en direct, par des centaines d’amateurs éclairés via un « live » sur Facebook, « Papouch’ » n’aura, du reste, pas mis longtemps à reprendre ses esprits et revenir sur un petit exploit sans doute assez abstrait pour le commun des mortels. Mais tout simplement vertigineux pour les adeptes de l’indoor.
Thibaut, comment vous est venu l’idée de ce pari un peu fou ?
Un peu fou… Oui, c’est un terme que j’ai déjà entendu (rires). Disons qu’après la première semaine de confinement, j’ai commencé à trouver un peu le temps long, et que l’idée de suivre uniquement le programme fédéral ne m’excitait pas plus que ça. Alors, je me suis dit : pourquoi pas tenter la longue distance ! 100 km, c’est sûr que ça faisait un peu long. Mais j’ai mis un point d’honneur à ne pas me dégonfler. Je ne souhaitais pas forcément partir dans un effort lactique comme J.B. à l’époque (NDLR. En 2013, Jean-Baptiste Macquet s’était lancé pour la bonne cause dans une tentative contre le record du monde du marathon à l’ergo… en gare de Nancy !). Je souhaitais davantage rester dans un rythme d’entraînement. C’est sûr, j’allais clairement dans l’inconnu. Mais c’est aussi ce qui me motivait. Je voulais savoir comment mon corps allait réagir.
Et, au final ?
Au bout de 4 heures, ça devenait vraiment dur. Il a fallu serrer les dents. Je ne le cache pas : j’ai connu quelques moments de doute, notamment à mi-parcours. Je m’étais fixé 6h20, mais j’ai essuyé quelques gros coups de fatigue et la deuxième partie s’est avérée assez compliquée. J’ai dû pousser par vagues jusqu’au bout.
Oui mais, au bout, il y a le record de France…
Oui, bien sûr, j’avais ce record en tête. Mais dans tous les cas, j’aurais quand même terminé. Au départ, je ne souhaitais pas forcément trop m’afficher. Mais n’étant pas dans une structure dite adaptée, j’étais obligé de me filmer pour qu’il soit validé et, je l’espère, officialisé.
Avez-vous, un temps, songé au record du monde (propriété, depuis 2018, du Finlandais Joel Naukkarinen, en 6h06’06’’1) ?
6h06, c’est vraiment très chaud ! Aujourd’hui, ce n’est pas de mon niveau.

Seriez-vous prêt à retenter l’expérience à l’avenir ?
(Il hésite) Je ne sais pas. L’ergo et le bateau, ce n’est quand même pas la même chose. Durant cette période un peu particulière, on trouve le rythme de la machine et c’est normal, ça fait un mois que je suis dessus (rires). Pour moi, c’était sans doute le bon moment de me lancer dans ce défi !

Propos recueillis par Stanislas Copello

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

Reconfinement, TDR annulées, un point sur les nouvelles mesures sanitaires

Lire l'article

Le quatre de couple s’est remis à l’eau à Joinville

Lire l'article
abonné

Le mouvement sportif français appelle à l’aide

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT 
35€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine papier chez vous.

5 numéros papier & numérique

Accès à l’application Medias Aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur