fbpx

boutique mag aviron

Les “Frères d’Rames” veulent voir Boston en famille

13 Mar 2020

 

Reprenant, en grande partie, l’ossature du huit confectionné pour les Mondiaux U23 de Poznan (2018), Téo Rayet et ses « frérots » ont la ferme intention de disputer la mythique Head of the Charles. Pour cela, ils doivent au préalable abattre quelques freins financiers. Tout l’objet d’une campagne de « crowdfunding » qu’ils viennent de lancer sur les réseaux…

Les Frères d’Rames

Pour donner corps à leur belle histoire, il leur manque encore une (belle) poignée de « dollars » ! Pas loin de 8.000 « flèches »… si l’on parle en euros. Le prix d’un rêve qui parle forcément à tous les rameurs : celui de disputer – au moins une fois dans sa vie – la mythique Head of the Charles, au même titre qu’on accepterait de se faire tailler les oreilles en pointes pour prendre part aux Régates royales de Henley !
C’est ainsi que les « Frères d’Rames » se sont décidés à activer leurs réseaux, principalement sociaux (Facebook, Instagram), et qu’ils ont lancé un appel aux dons via la plateforme de financement participatif GoFundMe.
«Les réseaux permettront de suivre notre aventure. C’est aussi un moyen de lever des fonds pour le projet et payer nos billets d’avion, ainsi que les frais associés à la participation de la régate comme la location du matériel, par exemple », explique le Verdunois Etienne Juillet, membre d’un collectif très largement calqué sur la composition du huit des Championnats du monde U23 de Poznan (2018). Un bateau qui, à l’époque, avait terminé huitième en Pologne, et surtout scellé une connivence amenée à perdurer…
« En fait, l’idée vient de la maman de Téo Rayet, qui nous a contactés pour nous proposer d’offrir à Téo une participation à la Head of the Charles pour ses 20 ans. C’est comme ça que l’on a créé les ‘’Frères d’Rames’’ », explique le rameur verdunois, revenant sur la genèse du projet.

Etienne Juillet (absent sur la première photo) © Eric Marie

Depuis, ce dernier a déjà abattu quelques obstacles puisque la fine équipe s’est déjà trouvé un équipementier : la marque vosgienne Ceramiq, qui lui fournira combinaisons, T-shirts, joggings, vestes, etc.). Un bon début.

S.C.

Le collectif des “Frères d’Rames” : Tristan Lautrette (Bayonne Av), Etienne Juillet (Verdun CN), Nicolas Stender (Bergerac SN), Charlélie Rubio (Saint-Nazaire OSA), Téo Rayet (Bergerac SN), Stanislas Desgrippes (Régates Rémoises), Paul Tixier (Régates mâconnaises), Nathan Givort (CA Marseille), Baptiste Pointurier (Régates Mâconnaises).

Les liens utiles :
La page Facebook

La cagnotte GoFundMe

En lire plus ?

Voici des articles qui pourraient vous intéresser

L’Equipe de France à l’entraînement avant Tokyo

Lire l'article

Quentin Antognelli se prépare pour Tokyo

Lire l'article
abonné

Développer l’aviron féminin : le comité départemental du Lot-et-Garonne s’engage

Lire l'article

Nous avons des formules pour tous les goûts

Découvrez nos différentes formules d’abonnement

 

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Un sac étanche Mag Aviron édition collector offert.

ABONNEMENT
58€/an au lieu de77,5€ 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur.

Le collector des 10 ans de Magaviron vous est offert pour votre premier abonnement.

 

ABONNEMENT
abonnement papier mag aviron 1 an
35€/an 

EN SAVOIR PLUS

Réception trimestrielle du magazine chez vous.

 5 numéros papier

Accès à l’application Mag aviron

 

ABONNEMENT 
25€/an

EN SAVOIR PLUS

Réception de votre webzine trimestriellement dans votre espace abonné.

5 numéros papier & numérique

Accès au contenu PREMIUM du site internet sur tablette, smartphone et ordinateur